Pour notre plus grand bonheur, la mode s’ouvre doucement à la diversité. Zoom sur 10 mannequins qui dépoussièrent les couvertures de magazines et les défilés ! Texte : Audrey Morard

Il y a encore quelques années, voir une mannequin souffrant d’un handicap ou possédant une particularité physique poser pour une marque de luxe était impensable. Même constat pour un top modèle avec des formes jugées trop généreuses par les standards de la mode. Heureusement, le changement est en marche. Les normes bougent, les codes sont bousculés. Et ça fait du bien !

Winnie Harlow

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ♔Jamaican Canadian♔ (@winnieharlow) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

À l’âge de 4 ans, les parents de Winnie Harlow découvrent qu’elle est atteinte de vitiligo, une maladie qui provoque l’apparition de taches de dépigmentation sur le visage et le corps. Harcelée à l’école à cause de sa différence, Winnie Harlow, de son vrai nom Chantelle Brown Young, en fait une force et a entamé une carrière de mannequin. Si les débuts sont difficiles, la Canadienne est repérée par une autre mannequin, la célèbre Tyra Banks. Elle intègre l’émission “America’s Next Top Model” en 2014. Sa carrière explose, la mannequin devient l’égérie de Desigual, Diesel et défile pour Marc Jacobs, Elie Saab ou encore Jean-Paul Gaultier en janvier dernier.

Jari Jones

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jari Jones (@iamjarijones) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

En juin dernier, les habitants de New-York découvrent un nouveau visage placardé sur les buildings de la ville. Ce visage, c’est celui de Jari Jones, une mannequin afro-américaine, ronde et transgenre. Elle est la nouvelle égérie Calvin Klein. Sur son compte Instagram, la jeune femme de 29 ans laisse éclater sa joie. Bouteille de champagne à la main, elle écrit en légende : “J’ai cherché pendant toute ma vie ces moments, j’ai été fatiguée de chercher ces moments. Du coup, j’ai décidé de les créer. Pas pour moi, mais pour le prochain rêveur, exclu, queer, trans, handicapé, gros, noir, magnifique, qui attend son moment pour briller“. Une mannequin engagée qui casse à elle-seule tous les clichés de la mode.

Ellie Goldstein

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gucci Beauty Official (@guccibeauty) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pour sa dernière campagne pour promouvoir son mascara L’Obscur, la marque Gucci a fait appel à Ellie Goldstein, atteinte du syndrome de Down, également connu sous le nom de trisomie 21. En novembre 2019, le marque de luxe avait lancé un grand concours sur Instagram pour trouver la nouvelle égérie de son mascara en partenariat avec Vogue Italia. Et au final, c’est Ellie Goldstein qui a été retenue. Ce n’est pas la première campagne pour la jeune femme, puisqu’elle avait déjà posé pour la marque de sportswear Nike. Ellie rêve désormais de poser un jour pour le magazine Vogue et de décrocher de nouveaux contrats. C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Aaron Philip

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par aaron philip (@aaron___philip) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Rares sont les mannequins en fauteuil roulant dans le monde de la mode. Heureusement, vous pouvez compter sur la belle Aaron Philip pour briser ce tabou. Cette mannequin est quadriplégique depuis sa naissance. C’est grâce à un tweet qu’Aaron fait parler d’elle. En novembre 2017, elle écrit : “Honnêtement, si je suis repérée par une agence de mannequins, c’est FINI pour vous tous et par vous tous, je veux dire LE MONDE . C’est l’heure de la vraie inclusion/diversité. Il va falloir vous y mettre”. Elle finit par être repérée par le magazine Paper qui lui consacre un édito, avant de poser pour Asos ou encore H&M. En septembre 2018, une agence lui ouvre enfin les portes et pas n’importe laquelle : Elite. La persévérance paie toujours !

Valentina Sampaio

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valentina Sampaio (@valentts) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Valentina Sampaio a marqué le monde de la mode. En 2019, elle devient le premier mannequin transgenre de Victoria’s Secret. Taille longiligne, pommettes saillantes, yeux verts, son physique colle parfaitement aux attentes de la marque. La Brésilienne entame sa transition à l’âge de huit ans et change de prénom quatre ans plus tard. Elle est repérée par un make-up artist durant ses études en école de mode. C’est le début de son incroyable carrière. En 2016, elle rejoint l’équipe de L’Oréal, avant de poser pour Levi’s ou encore Balmain.

Cassandra Bankson

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Adolescente, Cassandra Bankson est victime de moqueries de la part de ses camarades de classe. Elle est notamment surnommée le monstre. En cause, une acné sévère qui lui ravage le visage et certaines parties du corps. Ses parents enchaînent les rendez-vous avec les spécialistes, mais aucune solution est trouvée. Cassandra se rêve en mannequin malgré ses problèmes de peau. Elle réussit à camoufler son acné à coups de fond de teint et de crèmes recouvrantes. Elle finit par décrocher des contrats, avant de libérer sa parole. Fin 2010, elle poste une vidéo sur Youtube dans laquelle elle explique son quotidien mais surtout ses conseils pour cacher ses boutons. Une véritable source d’inspiration pour les autres!

Shaun Ross

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SHAUN ROSS (@shaunross)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Âgé de 29 ans, Shaun Ross est atteint d’albinisme. Le jour où on lui propose de rejoindre une agence, Shaun Ross a du mal à y croire. Il ne se croyait pas beau et accepté dans la société. Il devient alors le premier mannequin albinos. Il défile pour Alexandra McQueen, Fendi, pose pour Vogue Italia. En 2015, il lance le #InMySkinIWin pour sensibiliser aux troubles dermatologiques. De nombreuses personnalités le soutiennent sur leurs réseaux sociaux, à commencer par Winnie Harlow.

Maeva Marshall

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva (@maevamarshall) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

À 20 ans, Maeva Marshall est victime d’un accident vasculaire cérébral. Pendant son traitement, elle fait une réaction aux médicaments prescrits qui la rendent allergique au soleil et au maquillage. Mais surtout, des petites tâches brunes apparaissent autour de ses yeux, sur ses joues et son nez. Avant son AVC, Maeva Marshall était déjà mannequin. Son nouveau physique ne va pas l’empêcher de continuer sa carrière. Parmi les marques pour lesquelles elle a foulé le catwalk, on peut citer Jacquemus ou Zadig et Voltaire.

Ashley Graham

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par A S H L E Y G R A H A M (@ashleygraham) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

On ne présente plus Ashley Graham, la pionnière des mannequins plus-size qui n’a cessé de se battre pour plus de diversité dans le monde de la mode. En 2016, elle pose pour Sports Illustrated, une première pour un top model dit “plus size”. Depuis cette une très remarquée, l’Américaine de 32 ans enchaîne les contrats. Dolce & Gabanna, H&M, Michael Kors, tout le monde s’arrache Ashley Graham. Elle réussit même à faire bouger les lignes au-delà de l’univers de la mode. Une poupée Barbie à son effigie a été imaginée.

Andreja Pejić

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Andreja Pejic (@andrejapejic) le

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Andreja Pejic est un mannequin transgenre. Originaire de Bosnie, sa famille s’installe en Australie alors qu’elle est âgée de huit ans. C’est en 2010 que sa carrière décolle grâce à un contrat signé chez Storm Model à Londres. Son look androgyne séduit de nombreux créateurs à commencer par Jean-Paul Gaultier pour lequel elle défile à la Fashion Week de Paris en 2011. Un choix qui en avait étonné plus d’un. En 2014, elle décide de changer de sexe, mais le succès reste bel et bien au rendez-vous !

PLUS DE MODE