Et si on essayait d’être bienveillant avec soi-même pour se faire du bien ? On vous glisse quelques conseils à appliquer au quotidien.

C’est bien connu, on a souvent tendance à être dur avec soi-même, plus qu’avec les autres. Il est toujours plus facile de se trouver ses défauts plutôt que ses qualitésCertaines personnes vont plus loin et se mettent des bâtons dans les roues en permanence et se rabaissent. Au point de s’auto-saboter. Pratiquer la bienveillance avec sa propre personne peut être une étape compliquée et délicate. Il est pourtant possible de l’appliquer dans notre vie de tous les jours.

Vous avez du mal à prendre des décisions? Découvrez les raisons dans cet article.

01

CESSER DE SE DÉVALORISER

Pratiquer la bienveillance au quotidien, c’est tirer du positif de nos échecs. Par exemple, vous n’avez pas réussi à boucler un dossier à la date que vous vous étiez fixé. Il y a de fortes chances que votre première réaction soit : “Je n’y suis pas arrivée, je n’ai pas atteint mon objectif. C’est un échec“. Résultat, vous perdez confiance en vous et votre bienveillance à votre égard part en courant. Au lieu d’être dans une posture négative, essayez de tirer les bénéfices de ce que vous pensez être un échec alors que ce n’est pas le cas. Vous pouvez vous dire : “J’ai fait mon maximum, je me suis pleinement investie. Je m’approche petit-à-petit de mon but, mais je vais à mon rythme“.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pensée Positive (@pensee_positive)

 

02

ARRÊTER DE SE COMPARER

Beaucoup de personnes se comparent aux autres. Certaines complexent de ne pas avoir une vie sentimentale stable avec le schéma “classique” : chéri, appartement/maison et peut-être même bébé. D’autres peuvent envier une carrière qui semble plus épanouissante ou avec plus de stabilité. On vous arrête tout de suite, se comparer est l’une des pires choses à faire pour se faire du mal. Là encore, essayez de penser aux avantages que représente votre situation professionnelle ou amoureuse, identifiez vos atouts et éloignez-vous des éléments qui déclenchent ces critiques et ce besoin de vous comparer. Si ce sont les réseaux sociaux qui vous complexent, on évite d’ouvrir les applications. Si vous êtes fatiguées de côtoyer des personnes qui se vantent, on prend des distances avec elles.

03

S’ÉCOUTER

Quelles sont les choses qui me font du bien ? Ou au contraire celles qui m’attristent, m’empêchent d’avancer ou m’angoissent ? Voici des questions que vous devez vous poser au quotidien. Elles vous permettent de visualiser et de cibler les éléments qui apportent du positif et du bonheur dans votre vie. Quand vous ressentez quelque chose de positif, essayez de comprendre ce qu’il se passe en vous, pourquoi ce moment vous fait du bien et ce que vous pouvez en tirer de bon, à la fois sur le moment et pour le futur. Ecouter ses besoins, c’est aussi écouter son corps. Accordez-vous des moments de bien-être où vous vous attardez sur votre respiration, où vous analysez chaque partie de votre corps. Vous pouvez aussi réaliser des exercices d’auto-massage.

04

SE FAIRE PLAISIR

C’est un conseil tout simple, mais tellement précieux. Être bienveillant, c’est savoir s’accorder quelques plaisirs envers soi-même. Pratiquez une activité dans laquelle vous vous sentez performants, allez manger dans un restaurant que vous adorez. Vous avez repéré une jolie petite robe pour cet été ? Achetez-la ! Se faire plaisir, c’est aussi savoir se faire des compliments. Un exercice un peu compliqué, on vous l’accorde. Pourquoi pas créer une boîte à compliments ? Chaque jour, notez quelque chose où vous vous êtes sentis valorisés. Quand vous sentez que vous doutez et que vous pouvez être plus dur avec vous-même, relisez quelques uns de ces compliments pour vous donner du baume au coeur et vous rappeler que vous êtes unique.

+ DE PSYCHO :