Manque d’envie, libido zéro et ça commence à vous peser? « Le viagra rose », c’est le petit nom donné aux nombreuses pilules qui auraient l’effet de booster notre désir sexuel, à nous les femmes.

La pilule Addyi®, sensée réveiller le désir chez les femmes, est déjà commercialisée aux Etats-Unis depuis 2016. Mais le manque de désir doit-il vraiment être perçu comme une maladie? On fait le point sur le viagra au féminin.

Petite histoire du Viagra

Alors que le domaine médical teste le sildénafil pour soigner des angines dans les années 90, les chercheurs découvrent son effet sur l’érection masculine. Pfizer commercialise la petite pilule bleue, en 1999, sous le nom de viagra. En tant que vasodilatateur, le sildénafil augmente l’influx du sang dans la verge. C’est la révolution pour tous les hommes qui souffrent de troubles érectiles!

Par souci d’égalité (ou de profit), l’entreprise pharmaceutique pense aussi pouvoir aider la gent féminine qui, selon certaines études, expérimente de cruelles périodes creuses au niveau de sa libido. Mais le problème, c’est que chez une femme, le composant du viagra tout seul ne suffit pas à provoquer le désir.

Si le désir féminin est plus complexe que le désir masculin, c’est parce qu’il met en jeu de multiples hormones (sérotonine, testostérone, dopamine) et des zones du cerveau qui étaient encore mal connues, quelques années en arrière.

C’est alors le début de la recherche, qui vise à mettre au point un médicament qui agit sur le corps et l’esprit des femmes pour leur donner envie. Mais le sujet est des plus controversés. Certains conservateurs ne voient pas d’un très bon œil d’offrir un remède à libérer le désir sexuel des femmes…

Comment agir sur le désir féminin?

En réalité, ce qui semble vraiment nous faire de l’effet, c’est la testostérone. L’hormone mâle déclencherait des échanges neuronaux indispensables à l’éveil de notre appétit sexuel. Seul petit couac, c’est que la prise de testostérone peut causer des effets secondaires non gratae, comme l’hirsutisme et l’acné.

C’est ainsi que des médicaments d’un nouveau genre sont apparus. Au contraire du Viagra masculin qui agit sur un aspect purement physique et mécanique, les molécules développées pour stimuler le désir chez les femmes agissent aussi sur un aspect psychologique. Ces traitements sont destinés à des femmes qui ne sont pas encore ménopausées et qui souffrent de trouble du désir sexuel hypoactif (DSH).

Les variantes du viagra au féminin

La flibansérine

C’est quoi? Aux Etats-Unis, la flibansérine est commercialisée sous la marque Addyi® depuis 2016. Cette molécule est un psychotrope développé à la base comme antidépresseur. Vendue comme traitement du trouble du désir sexuel hypoactif (DSH), elle ne s’obtient que sur ordonnance. Notamment parce que les effets secondaires peuvent être lourds, si elle est combinée avec la consommation d’alcool.

Comment ça marche? La flibansérine est bien différente du viagra masculin, puisqu’elle n’est pas un vasodilatateur mais agit sur le système de récompense du cerveau. Son mécanisme d’action cible les neurotransmetteurs responsables de réveiller l’appétit sexuel.

À savoir: La pilule rose est à prendre chaque jour et son efficacité est modeste. Seulement 10% des femmes qui ont été testées ont ressenti de réels effets sur leur libido. Addyi® ne peut pas être prise en même temps que la pilule contraceptive ou combinée avec la consommation d’alcool.

Lybrido

C’est quoi? À l’origine de cette trouvaille baptisée Lybrido se trouve le docteur hollandais Adriaan Tuiten. Le fondateur du laboratoire Emotional Brain, basé aux USA a passé de longues années à étudier les interactions entre afflux hormonaux et désir chez les femmes. Le Lybrido est composé de deux ingrédients principaux: une substance proche du viagra et de testostérone.

Comment ça marche? La combinaison de plusieurs molécules donnerait de véritables résultats sur les troubles du désir. L’agent proche du viagra agit de manière physique en engendrant la lubrification du conduit vaginale. Alors que la testostérone a pour vocation de réveiller notre désir au niveau du cerveau. Comme un coup de boost sur notre case « pulsion sexuelle »!

À savoir: La pilule Lybrido contient un agent désinhibant dans le but d’aider les femmes atteintes d’un blocage psychologique par rapport aux relations sexuelles, dû à des valeurs morales ou culturelles. On peut la prendre de manière ponctuelle, quelques heures avant d’aller au lit par exemple. Des effets secondaires, tels des maux de tête et des rougeurs au niveau du visage sont possibles.

Le gel Tefina

C’est quoi? C’est un projet de gel nasal à base de testostérone développé par un laboratoire de Liège. Une étude clinique publiée en 2014 au Canada avait rendu compte de ses effets sur 253 volontaires pendant 84 jours. Les chercheurs ont observé une augmentation de 25% dans les rapports sexuels et une augmentation de 2,3% d’orgasmes reçus.

Comment ça fonctionne? Sous format de gel à base de testostérone, l’hormone passe dans le flux sanguin. Et ainsi augmente d’une part le désir sexuel et de l’autre favorise le flux sanguin vers les organes génitaux. Les résultats des tests cliniques ont aussi démontré une meilleure lubrification et une diminution de la douleur.

À savoir: Aucune procédure n’a encore été initiée en Europe pour importer la flibansérine. En outre, le patch de testostérone Intrinsa (Procter & Gamble), unique booster de libido disponible sur le Vieux-Continent, a été interdit en 2012 pour cause d’effets secondaires trop importants. Avec le gel Tefina, il n’y a pas d’effets secondaires.

Le bremelanotide

C’est quoi? Actuellement, cette molécule est en cours de développement aux USA et pourrait être autorisé dès 2019 de notre côté de l’Atlantique. Ce qui en ferait alors le second médicament sur le marché visant à traiter le fameux trouble du désir sexuel féminin.

Comment ça fonctionne? Le bremelanotide est administré par injections au niveau du ventre ou bien des cuisses à l’aide d’un stylo auto-injecteur. Le mécanisme d’action du bremelanotide consiste à activer les voies internes du cerveau impliquées dans les réponses sexuelles normales de l’organisme. Il n’a pas besoin d’être pris tous les jours, mais seulement en anticipation à une activité sexuelle.

À savoir: Dans les années disco (comprenez 80) le bremelanotide fut concocté pour servir de… pilule de bronzage! L’effet apparaît environ 30 minutes après l’injection et peut durer jusqu’à 10h.

PLUS D’ARTICLES SANTÉ: