Les personnes souffrant d’acné se sont toutes posées, un jour, cette question: et si le Roaccutane et ces traitements similaires à base d’isotrétinoïne étaient la solution? Réputé pour sa liste d’effets secondaires aussi longue que vos courses du week-end, ce genre de traitement ne doit surtout pas être pris à la légère. Voici ce que vous devez savoir avant de prendre une décision (en accord avec votre dermato, bien sûr).

Oser le traitement Roaccutane?

Après avoir décliné pendant des années le traitement Roaccutane que mon dermatologue voulait me prescrire, j’ai finalement cédé à l’appel de l’isotrétinoïne. Effrayée par les effets secondaires, je ne voulais pas succomber à la tentation et je me suis dit que le temps finirait par calmer cette vilaine acné. Mais après 12 ans de vie commune avec cette dernière, j’avais besoin de changement et j’ai finalement accepté le fameux traitement. Mais, avant de prendre une telle décision, il faut se renseigner un maximum, car vous devez savoir que ce traitement n’est pas sans risque. Pour vous aider à prendre une décision, voici une liste d’éléments que vous devez prendre en compte.

01

Roaccutane, ou plutôt l’isotrétinoïne

On parle toujours de Roaccutane pour parler de ce genre de traitement, mais le nom à retenir, c’est l’isotrétinoïne: c’est le nom du traitement recommandé par de nombreux dermatologues contre l’acné sévère. Cette substance active médicamenteuse est un dérivé de la vitamine A, qui est présent dans divers médicaments comme Contracné, Curacné, Procuta ou… Roaccutane, qui n’est donc qu’une marque parmi bien d’autres.

02

Un lourd suivi

N’imaginez pas que ce genre de traitement se limitera à « une petite pilule le matin et puis basta ». Commencer une cure de Roaccutane ou autres traitements à base d’isotrétinoïne implique un lourd suivi. Pendant tout le traitement (qui dure quelques mois) vous devrez vous rendre chez votre médecin et consulter plusieurs fois votre dermatologue. En ce qui me concerne, mon dermato souhaitait me voir tous les mois, afin de voir comment évoluait le traitement. Vous devrez également vous rendre chez votre médecin afin de faire des prises de sang tous les mois afin de vérifier que vous n’êtes pas enceinte et de voir comment votre métabolisme réagit.

03

Vous ne pouvez pas être enceinte

Pendant ce traitement vous DEVEZ prendre la pilule ou toute autre forme de contraceptif. Pourquoi? Car le médicament peut provoquer de très sérieux dommages au développement du fœtus, comme des malformations. Du coup, si vous n’utilisiez pas de contraceptif avant, on vous conseille de vous habituer pendant quelques mois afin de ne pas faire subir à votre corps le combo Isotrétinoïne + pilule ou autre contraceptif.

04

Une routine beauté bouleversée

Avant de commencer Roaccutane ou un traitement similaire, on vous conseille de refaire votre trousse make-up. Pendant plusieurs mois, votre peau va être (beaucoup) plus sèche, vous devrez donc adapter votre crème de jour et votre make up, vous munir d’une sacrée crème hydratante ainsi que d’un nettoyant tout doux. Prévoyez une colonie de baumes à lèvres, vous en aurez besoin.

05

Les effets secondaires physiques sont nombreux (et variés)

Ah, on aborde enfin le point sensible nous direz-vous! Bien entendu, ce point varie en fonction de chacun. Le plus commun? Les lèvres gercées! Autres effets secondaires très fréquents: sécheresse au niveau des yeux (oubliez les lentilles pendant le traitement), assèchement de la peau (achetez une crème hydratante XXL et des crèmes de douche), démangeaisons ou encore sécheresse de la muqueuse nasale (ce qui implique des saignements de nez assez fréquents). En ce qui me concerne, je pense avoir été assez épargnée et je ne me souviens que de mes lèvres gercées et.. de mes cheveux plus secs (qui restaient impeccables nettement plus longtemps). D’ailleurs, ces traitements sont recommandés en hiver car vous devez absolument éviter l’exposition au soleil qui empireraient ces effets secondaires.

06

Attention à la dépression!

Certes, ce n’est pas l’effet secondaire le plus fréquent, mais il ne faut pas le perdre de vue. Personnellement, je n’ai pas ressenti de pensées négatives mais j’étais parfaitement entourée. Commencez ce traitement pendant une période peu stressante. Evitez, par exemple, de le commencer juste avant vos examens, après une rupture ou toute autre situation stressante ou déprimante. N’hésitez pas à en parler autour de vous, ainsi vos amis seront plus sensibles à vos changements d’humeur et votre famille vous soutiendra davantage. Mettez-vous dans les conditions les plus optimales et si vous ressentez la moindre pensée négative, prévenez illico votre médecin!

07

Des effets parfois persistants

Bien sûr, les effets secondaires ne s’arrêteront pas du jour au lendemain. Soyez donc encore attentive à l’après traitement ( ne prévoyez pas directement des vacances au soleil et misez encore sur un excellent contraceptif pendant les semaines qui suivent) et soyez attentive aux éventuelles rechutes.

08

Surveillez votre cholestérol

Pourquoi les prises de sang sont-elles si importantes? Car ce genre de traitement peut faire augmenter considérablement votre taux de cholestérol et les prises de sang permettent à votre médecin de surveiller la manière dont votre corps réagit. Surveillez donc ce que vous mettez dans votre assiette pendant le traitement.

Objectif peau parfaite: