Par souci d’environnement ou par volonté de maigrir, vous avez décidé de baisser votre consommation de viande. Comment y parvenir?

Cela fait peut-être partie de vos bonnes résolutions de l’année: de plus en plus de Belges décident de réduire (légèrement ou drastiquement) leur consommation de viande. Mais cette simple résolution n’est pas toujours simple à mettre en pratique… Quelques astuces pour vous y aider!

Pourquoi faire?

Pour ceux qui sont habitués à la « cuisine de maman », aka des plats à base de viande à chaque repas, réduire voire arrêter la viande peut sembler être une lubie bobo voire une hérésie. Mais diminuer sa consommation de viande représente beaucoup de points positifs. Premièrement, cela à un impact considérable sur l’environnement. Aujourd’hui, il faut être conscient de notre emprunte carbone et de notre consommation d’eau. Oui, ne pas trier ses déchets ou manger de la viande à tous les repas ça pollue. Pour vous donner un exemple, sachez que pour produire un kilo de boeuf il faudra compter 15 400 litres d’eau (6000l pour 1kg de porc, 4.300l pour 1kg de volaille contre 1 200l pour un kilo de lentilles). Coté gaz à effet de serre, l’addition est plus salée qu’un steak bombardé de fleur de sel. Produire 1kg de veau revient à faire 220km en voiture, 70km pour le boeuf, 30km pour le porc et 7km pour le poulet (chiffres: Le Petit Guide Amusant pour écolos débutants de Sarah Bienaimé). Cela fait réfléchir, non? De plus, manger trop de viande rouge augmente les risques de cardio-vasculaire (c’est confirmé par la science).

Comment on s’y prend?

On y va progressivement

N’arrêtez pas la viande du jour au lendemain, c’est la meilleure manière de renoncer à cette bonne résolution. Allez-y petit à petit. Commencez d’abord par instaurer un ou deux jours sans viande. Des journées fixes à décaler qu’en cas d’extrême urgence (sinon, ce sera comme le sport avec la fameuse réplique « je le ferai demain »). Réduisez également la quantité de viande que vous mangez. 100gr de viande rouge, c’est déjà très bien! Rééquilibrez votre assiette avec plus de légumes ou de féculents afin de ne pas avoir trop faim.

On trouve des alternatives

Prévoir des journées sans viande, c’est la meilleure manière pour redécouvrir des aliments! Osez des légumes que vous ne cuisinez jamais et optez pour des poissons que vous n’avez pas l’habitude de préparer (renseignez-vous juste sur la cuisson au préalable). Misez également sur les recettes à base de lentilles ou de patates douces, des aliments riches en nutriments et qui vous caleront pour la journée/la soirée. Et pourquoi ne pas tester une fois de temps en temps les alternatives végétariennes: pourquoi ne pas tester le steak végétal de soja, de tempeh ou de seitan? Vous ne pouvez pas dire que vous n’aimez pas ça, tant que vous ne l’avez pas testé!

On s’inspire

Lorsque l’on mange beaucoup de viande, on a tendance à considérer les légumes comme un accompagnement et non comme un élément central du repas. Du coup, dans les premiers jours, on pourrait être tentée de reproduire les recettes de salades que nous connaissons, mais de les préparer en plus grande quantité. La boulette! Cela va rapidement vous lasser. Inspirez-vous, de nombreux blogs et livres de cuisine proposent des recettes végétariennes ultra inspirées. Instagram et Pinterest seront parfaits pour puiser la source d’inspiration nécessaire. Un tout autre chemin culinaire s’ouvre à vous!

Envie d’une meilleure alimentation?