Tromper ne signifie pas toujours avoir des relations sexuelles avec une autre personne que son partenaire, la preuve avec le micro-cheating.

Intimité émotionnelle. Voilà les deux mots qui décrivent au mieux le micro-cheating (encore un mot en « ing », évidemment!), soit l’art de la mini-tromperie qui consiste à tromper son partenaire, mais pas trop non plus. Le micro-cheating arrive bien souvent sans crier gare et au moment où l’on prend conscience des choses, il est parfois trop tard. 

Tromper « un peu » son partenaire

Selon plusieurs experts, le micro-cheating se définit par le fait de flirter avec quelqu’un dans le dos de son partenaire, sans pour autant que ce flirt implique un contact physique. Ici donc, pas de baisers, pas de relations sexuelles, pas de corps à corps, juste… Des mots. Alors, non, parler avec un inconnu en soirée ne vous classera pas dans la catégorie du micro-cheating.

En revanche, échanger des textos en permanence avec une même personne et en le cachant à votre partenaire, là par contre, on est en plein dedans. De ce fait, l’experte en relations amoureuses Melanie Schilling, sollicitée par la version australienne du Huffington Post et reprise sur le site français, explique que « le micro-cheating est une série de petites actions qui indiquent qu’une personne est émotionnellement ou physiquement focalisée sur quelqu’un d’autre, en-dehors de sa relation ». 

Des signes révélateurs

Les personnes qui pratiquent le micro-cheating n’ont souvent pas conscience du mal qu’elles font à leur partenaire. La puissance des mots et l’établissement d’une relation intime avec une autre personne que chéri(e) peuvent venir mettre à mal une relation, parfois bien plus qu’une « simple » tromperie au sens traditionnel du terme, pouvant être considérée comme un accident, une erreur de parcours.

La plupart du temps, le partenaire sent bien sûr que la personne lui cache quelque chose… Elle voit que son compagnon ou sa compagne a des discussions secrètes, qu’elle cache son téléphone, qu’elle ne sort ce dernier que lorsqu’elle se retrouve seule dans une pièce… Plusieurs signes ne trompent pas. Et il est difficile de savoir quoi faire dans ce genre de cas.

Une question: pourquoi?

Lorsqu’on commence à agir de la sorte, à pratiquer sans même le savoir le micro-cheating, il devient primordial de se demander pourquoi on pose de tels actes, en sachant que ça peut blesser le partenaire… Est-ce la recherche d’attention, que l’on ne retrouve plus dans le couple? Est-ce un besoin de séduire, de retrouver une confiance en soi? Est-ce le besoin de jouer?

Toujours est-il que ce genre de comportements peut détruire une relation et mettre à mal toute la confiance investie dans le couple. Selon Melanie Schilling, cela peut être dû à des habitudes venant de relations antérieures… Votre ex se fichait que vous parliez à d’autres personnes de manière ambigüe? Alors, il est fort probable que vous reproduisiez ces mêmes gestes dans votre nouvelle relation. Il devient donc juste de se demander si ces bonnes vieilles habitudes ne font peut-être pas plus de tort que de bien à votre couple et savoir ce qui en vaut réellement la peine… 

Fort heureusement pour nous, le micro-cheating n’est pas une notion manichéenne et il revient donc à chaque couple d’évaluer le degré de gravité de ce genre d’attitude: certains le verront comme une épreuve qui forge le couple, d’autres comme un anéantissement ultime de la confiance.

L’AMOUR…