Ce dimanche se tiendra la marche Claim the Climate. Les organisateurs espèrent ainsi créer la plus grande mobilisation pour le climat en Belgique. Un beau challenge qui mérite d’être partagé! Comment motiver vos amis à y participer? Voici 5 excellentes raisons auxquelles ils ne pourront pas résister.

Claim the Climate!

Ce dimanche, des milliers de Belges (et on espère plus) se rassembleront près de la Gare du Nord de Bruxelles afin de commencer une grande marche pour le climat. Pourquoi cette date? Car le lendemain débutera la fameuse COP24 (soit la 24è édition de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques). Pour marquer le coup et faire bouger nos politiques, une grande marche sera organisée la veille, dans la capitale. Envie de participer à ce grand rassemblement? Rendez-vous dès 12h à la gare du Nord, à Bruxelles. La marche commencera à 13h pour les piétons et 13h30 pour les cyclistes et se terminera au Cinquantenaire avec des animations prévues jusque 15h30-16h. Pour en savoir plus, rendez-vous ici!

5 raisons de se bouger

01

C’est un événement unique

Même si vous ne jurez que par le brunch du dimanche, sachez que cette marche est un événement unique. Oui, vous ne pourrez pas faire la grasse mat (et encore, si vous n’habitez pas trop loin vous ne devrez pas vous lever aux aurores) ou vous prélasser dans votre canap devant votre nouvelle série préférée avec une assiette pleine de pancakes. Mais qu’est ce qu’une matinée dans toute une vie? Raconterez-vous à vos petits-enfants votre énième brunch du dimanche ou ce grand jour où vous êtes sortie dans la rue pour leur assurer un avenir correct? Et encore, pour ce qui est des pancakes, vous pouvez même vous en préparer une bonne fournée avant de partir pour vous donner des forces! Elle est pas belle la vie?

02

Vous ne (re)verrez jamais les temples de Bangkok

Avec la montée des eaux, de nombreux sites uniques et remplis d’histoire vont disparaître! Si les chercheurs déplorent déjà la disparition de sites archéologiques amérindiens situés dans l’Arctique (qui n’avaient même pas encore été fouillés), la liste risque de s’allonger. Bangkok fait partie des villes menacées par la montée des eaux. Bye bye donc les beaux temples de Wat Arun et autres merveilles qui ornent la capitale thaïlandaise

03

Faites-le pour les ours, les koalas et les pingouins

Si vous ne le faites pas pour les générations futures, faites-le au moins pour les ours polaires et les manchots d’Adélie! Selon une étude, relayée par le National Geographic, de nombreuses espèces vont disparaître, surtout celles qui dépendent d’une alimentation très spécifique et d’un environnement singulier comme les koalas, l’ours polaire et bien d’autres.

04

Vous ne visiterez plus jamais Rio, San Francisco ou Venise

Vous adorez vous balader dans les ruelles de Venise et vous rêvez de vous y promener avec votre futur chéri? Si vous pouvez peut-être encore réaliser ce rêve dites-vous que cela ne sera pas le cas de vos enfants car la ville, à l’instar de San Francisco, Alexandrie, Rio de Janeiro, Bangkok et Amsterdam, est menacée par la montée des eaux. Vous vous fichez de l’avenir de ces villes? Sachez que cette catastrophe influencera le quotidien des prochaines générations dans le monde entier: en effet d’ici 2050, 250 millions de personnes pourraient être ainsi forcées de s’exiler à cause des changements climatiques selon l’ONU. « Ah qu’est ce qu’on est serré, au fond de cette planète » sera le nouvel hymne mondial…

05

Bye bye le chocolat

Peut-être aurions-nous dû commencer par là? Si la température continue d’augmenter, cela va entraîner des sécheresses dans certaines parties du monde, influençant ainsi certaines cultures, comme celle du cacao... Et qui dit pas de cacao, dit pas de chocolat! C’est le résultat d’une étude très précise menée par des chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration.

Poursuivez le mouvement!