À la mode du green, le domaine de la cosmétique n’échappe pas à la tendance. Est-ce que les gammes dites naturelles sont vraiment ce qu’elles prétendent être? On vous livre quelque astuces pour bien choisir vos produits. Par Sophie Albrecht.

EST-ON EN TRAIN DE VIRER TROP GREEN?

Selon le cosmétologue, G. Van Oudenhove, plusieurs études ont permis de montrer qu’un trop grand nombre de labels et de spécifications finit par semer le doute dans l’esprit des utilisateurs, de plus en plus sceptiques face aux produits bio.

«D’un point de vue scientifique, ça ne tient pas la route. Compte tenu des changements climatiques, la composition des extraits végétaux varie. La fiabilité aussi. Dans la nature, il existe également une foule d’ingrédients irritants et allergisants»

NORME INTERNATIONALE DISCUTÉE

«Depuis l’an dernier, il existe une norme ISO(16128) qui clarifie les choses en termes de cosmétiques naturels», précise Vera Rogiers, professeure émérite, membre d’un groupe de recherche en toxicologie in vitro et cosmétologie.

Reste que cette norme ISO, qui a tout de même demandé dix années de travail, est fortement critiquée par des organisations telles que Cosmos (fondée par les labels Cosmebio, BDIH, Ecocert, ICEA et Soil Association) et Natrue (fondée par les producteurs de cosmétiques naturels allemands Weleda, Logona, Wala -Dr. Hauschka- et Lavera).

Cosmebio estime, par exemple, qu’un produit qui ne présente que 50 % d’ingrédients d’origine naturelle ne peut pas être considéré comme naturel. Il désapprouve aussi le fait que des substances issues de la pétrochimie (comme les silicones et les conservateurs synthétiques), exclues par la majorité des labels green, soient autorisées et qu’aucun contrôle ne soit prévu pour garantir un maximum de transparence.

COMMENT BIEN CHOISIR SES COSMÉTIQUES?

01

Jugez l’emballage

Préférez toujours un emballage fermé hermétiquement. Ça permet aux labos d’intégrer moins de conservateurs dans leurs formules. Ne laissez jamais un pot ouvert.

02

Respectez la date de péremption

N’utilisez jamais un produit dont la date de péremption est dépassée. Jusqu’à cette date, la qualité est garantie. Après, non.

03

Vérifiez les textures

Les huiles sont moins sujettes à la propagation de bactéries que les formules riches en eau. Elles contiennent donc moins de conservateurs.

04

Attention aux irritations

Sur une peau blessée ou juste après le passage du rasoir, n’utilisez jamais de produits parfumés.

05

Variez les produits

Pour limiter l’exposition à certaines substances, vérifiez que vos produits ne contiennent pas tous les mêmes ingrédients et conservateurs.

06

Favorisez une liste d’ingrédients courte

Les produits dont la liste d’ingrédients est relativement courte sont généralement plus sûrs. Il est en effet plus facile de les sélectionner avec soin. Notez toutefois qu’en contrepartie, leur concentration est plus élevée. Les formules contenant de nombreux ingrédients présentent des concentrations plus faibles. Le risque de réaction est donc moindre.

Retrouvez notre analyse complète du sujet dans le GAEL d’août, disponible en libraire! 

GAEL août

Plus d’articles sur les tendances naturelles à lire: