Alors qu’elle vient tout juste d’être mise par le géant du streaming Netflix, la saison 2 hyper attendue de 13 reasons why, suscite déjà de nombreux débats sur les réseaux sociaux. Fallait-il vraiment tourner cette saison 2? On vous donne notre avis sur ce programme controversé. Attention, on évoque quelques éléments du pitch ci-dessous (sans spoiler)!

13 reasons why est l’une des séries les plus adorées et les plus détestées du moment. Elle évoque de sujets délicats comme le suicide, le viol et surtout le harcèlement scolaire. Le 18 mai dernier, la saison 2 était mise en ligne sur Netflix. Depuis, les débats font rage sur la toile à propos de la série: trop choquante, pas adaptée pour les jeunes, voire dangereuse pour les personnes fragiles. Certaines associations de parents auraient même été jusqu’à réclamer une annulation de la diffusion du programme. Pour d’autres, elle permettrait d’ouvrir les yeux sur certaines problématiques telles que le harcèlement scolaire ou le suicide chez les jeunes. Une chose est sûre: 13 reasons why ne fait pas l’unanimité, mais fait beaucoup parler!

Pourquoi on regarde?

Le pitch

Le premier épisode s’ouvre 5 mois après le suicide d’Hannah et sur fond de procès contre l’administration scolaire qui n’a rien fait alors qu’elle savait que la jeune femme était harcelée. Chacun à leur tour, 13 de ses anciens « camarades » (ceux des cassettes) sont appelés à la barre en tant que témoins cités par la défense ou l’accusation. Sans surprise, le climat est plus que malsain au collège Liberty High School. Les différents personnages vont alors rétablir certaines vérités omises par Hannah, révéler les crimes de ses amis les plus proches, mentir ou bien se taire. Chacun se retrouve face à un choix qui le dépasse.

Cette fois ci, les cassettes ne sont plus au centre de l’attention. De mystérieux Polaroïds sont glissés dans le casier de Clay. Intriguée par ses indices, on veut connaitre le pourquoi du comment! 

Ce qu’on en a pensé

Après le sujet de suicide, largement évoqué dans la saison 1, le deuxième volet de la série se consacré également à un sujet brûlant:  celui de la la culture du viol, récemment mis en lumière avec l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo. La série raconte ce trauma à travers l’histoire de Jessica où l’on suit son douloureux processus de guérison. Mais ce n’est pas tout: elle nous ouvre aussi les yeux sur l’homophobie, le sexisme, le consentement, l’addiction aux drogues et le problème des armes à feu aux États-Unis. Pour cette seconde saison, quelques précautions supplémentaires ont été prise: avant le premier épisode et après les autres, les spectateurs sont prévenus que la série contient des scènes violentes, psychologiquement difficiles et parfois très choquantes. De notre point de vue, bien que certaines scènes soient dures et parfois difficiules à supporter, 13 reasons why est une série nécessaire et plus que jamais dans l’air du temps.

Et pourquoi pas…

Malheureusement, et c’est important de le souligner, 13 reasons why n’a pas que des qualités. Si la saison 1 était hyper bien pensée avec ses 13 épisodes pour les 13 cassettes et 13 personnages, la saison 2 ne le justifie pas vraiment, et la lenteur se fait vraiment ressentir sur certains épisodes. Si Clay incarne toujours à merveille ce personnage central (Hannah étant moins présente dans cette saison), certains acteurs feraient bien de revoir leur jeu: les émotions sont souvent surjouées et le tout paraît presque robotisé. 

Pour ou contre, chacun aura son avis, mais une seule manière de se faire une idée: regarder cette nouvelle saison de 13 reasons why!

À LIRE AUSSI: