Que vous soyez une sportive du dimanche ou une experte du running, on est jamais à l’abri de commettre une erreur. En faire trop ou pas assez: voici 7 erreurs à ne pas commettre afin d’éviter les blessures.

La saison des courses est officiellement lancée! Nous n’avons plus d’excuse: le retour du beau temps nous force à sortir nos chaussures de sport et à nous bouger au lieu de rester scotchée au canapé. Envie de vous (re)mettre au running? Attention à ces erreurs qui peuvent nuire à vos performances ou mener à des blessures.

01

Votre équipement est inadapté

Vous n’avez pas changé vos chaussures depuis des années? Grave erreur! En courant, vous mettez beaucoup de pression sur vos genoux ainsi que vos chevilles. Vous devez donc les protéger au maximum afin d’éviter les blessures. Une mauvaise semelle n’absorbera pas tous les chocs et peut déséquilibrer votre posture, ce qui se répercutera indubitablement sur vos articulations.

02

Vous zappez la séance d’étirements

L’erreur classique lorsqu’on se remet au sport: vous pensez que votre condition physique est au beau fixe, pourquoi donc perdriez vous votre temps en faisant des étirements avant et après votre séance d’entraînement? Prenez du temps pour étirer vos muscles, cela vous permettra d’améliorer votre souplesse et ainsi vos compétences. De plus, en zappant ces exercices, vous décuplez les risques de claquage et autres problèmes musculaires.

03

Vous ne courrez pas à votre rythme

Autre erreur de débutant: pour ne pas courir seul vous demandez à votre pote pro du running de vous accompagner. Du coup, pour ne pas être à la traîne, vous puisez dans vos réserves et vous courrez à un rythme beaucoup trop rapide. Certes, vous vous dépensez, mais à ce rythme vous risquez grandement de vous démotiver à vitesse grand V.

04

Vous allez trop loin

Commencez en douceur, ne vous fixez pas des objectifs impossibles à atteindre! Assumez votre statut de débutant: commencez par des petites distances et prolongez petit à petit vos séances. Evitez également de courir tous les jours, laissez au moins un jour de repos entre vos séances d’entrainement. Idéalement, suivez un programme conçu par des experts.

05

Votre soutien gorge n’est pas adapté

Le saviez-vous: les fortes poitrines sont un obstacle à la pratique sportive. C’est normal, notre poitrine est soutenue par des ligaments qui s’étirent et se rétractent en fonction de nos mouvements. Selon une étude australienne, ces douleurs varient en fonction de la taille de la poitrine et du ballotement du mamelon. Ainsi, de petits mouvements associé à une vitesse rapide suffisent pour rendre vos seins douloureux. Une seule solution pour éviter ces douleurs: porter un soutien de sport parfaitement adapté à vos seins.

06

Vous ne changez pas vos habitudes

Votre petite routine est de faire deux fois le tour du pâté de maison? Changez de parcours!  Si vous effectuez toujours le même itinéraire, vous risquez de vous lasser et de vous démotiver plus rapidement. De plus, cela peut vous rendre plus distraite: habituée, vous ne faites plus attention aux bordures ou autres dalles surélevées. Attention aux chutes!

07

Vous arrêtez d’un coup sec

Ne terminez pas vos séances d’entraînement d’un coup sec: si vous courrez sur un tapis, baissez petit à petit la puissance et la vitesse avant d’arrêter de courir. Pensez à vos muscles!

Plus d’infos sportives: