Vous avez du mal à vous endormir? Vous n’êtes pas le/la seul(e)! De nombreux Belges souffrent d’insomnie, plus encore depuis le confinement…

Entre les chiffres du jour, le manque de contact et les règles sanitaires qui sont éternellement prolongées, difficile de trouver le sommeil depuis le début de la pandémie. Résultat, malgré la fatigue qui s’accumule, on n’arrête pas de se tourner et de se rerere-tourner en quête de sommeil qui finit par arriver… quelques minutes avant la douce mélodie de notre réveil. D’après des recherches menées par l’UZA, l’hôpital universitaire d’Anvers, l’insomnie touche de plus en plus de Belges elle serait même trois fois plus fréquente qu’en temps normal. Les conseils de la neurologue Inge Declercq pour retrouver le sommeil.

Le coronavirus a-t-il un impact sur notre sommeil ?

“Absolument. Un an après le début de la pandémie, le coronavirus est toujours source de stress, de peur et d’incertitude. Des facteurs qui ne favorisent pas notre sommeil. Avant la crise, un Belge sur 3 souffrait de troubles du sommeil et cela ne fait qu’augmenter depuis la pandémie.”

Parce qu’on veut terminer une série ou du travail, on n’hésite pas à écourter nos nuits. On sous-estime souvent l’importance du sommeil…

“Dormir est la meilleure manière de prendre soin de soi, de sa santé mentale et physique et de s’assurer un avenir sain. Plus vous dormez, plus vous renforcez votre système immunitaire et plus il vous protégera des infections et d’autres facteurs extérieurs comme le stress.”

Quand peut-on parler d’insomnie?

“On parle d’insomnie si vous avez des difficultés à vous (r)endormir, si vous avez tendance à vous réveiller trop tôt et si cela impacte votre quotidien ( comme une perte d’énergie ou le fait de ne plus être productif). Il ne faut pas paniquer trop vite, nous voyons souvent des gens qui pensent être insomniaques et être éveillés toute la nuit alors qu’ils dorment en réalité 6 heures. Souvent, vous dormez plus que vous ne le pensez. Se soucier de vos habitudes de sommeil n’aide pas non plus (cf un trouble appelé orthosomnie qu’on vous explique en détail ici). Seuls 3% des Belges n’ont besoin de dormir que 6 heures par nuit. Pour les autres, il faut dormir entre 7 et 9 heures.”

Certaines applications ou montres connectées prétendent mesurer la qualité de notre sommeil. Sont-elles fiables?

“Malheureusement, je vais vous décevoir, mais ces appareils sont à peine capables de mesurer la quantité de sommeil. Et je ne vous parle même pas de la qualité du sommeil… Une montre placée à votre poignet ne peut pas mesurer ce qu’il se passe dans votre cerveau. Si vous êtes inquiet(e), il est préférable de prendre rendez-vous dans une clinique du sommeil.”

La nutrition et le stress ne sont pas les seuls facteurs qui influencent le sommeil, notre environnement est également important.

“La température idéale se situe entre 15 et 19 degrés. Pour bien s’endormir, la température centrale de votre corps doit être plus basse. S’il fait trop chaud, ce sera beaucoup plus difficile. Essayez d’utiliser cette pièce uniquement pour dormir et assurez-vous qu’elle soit suffisamment insonorisée.”

Quels sont vos conseils pour vous endormir en ces temps difficiles?

Le sommeil réparateur repose sur 3 piliers: le moment, la quantité et la qualité. Vous pouvez travailler sur chacun de ses piliers. En ce qui concerne le timing, essayez de travailler selon votre biorythme et soyez régulier(e). Idéalement, arrêtez de travailler au moins 3 heures avant le coucher, cela permettra également de diminuer votre stress! Pour la quantité, comme dit plus haut, un adulte doit dormir au moins 7 heures par nuit. En ce qui concerne la qualité, c’est plus difficile. Cela dépend de votre mode de vie tout au long de la journée. Apprenez à gérer votre stress en faisant des pauses fréquentes, en veillant à sortir et à bien respirer. Videz votre esprit avant de vous coucher, surtout avant d’entrer dans votre chambre. Mangez au moins 2 heures avant de vous coucher, en évitant les sucres rapides et les graisses saturées.

Que pensez-vous des somnifères?

“Je les déconseille fortement. Ils assomment en quelque sorte votre cerveau. Certes vous dormirez, mais ce n’est pas un sommeil de qualité. Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle aux problèmes de sommeil. Si vous en consommez, n’en prenez pas pendant plus de deux semaines au risque de créer une dépendance… Il est préférable de consulter un professionnel, qui travaillera avec vous pour déterminer quelle est la meilleure routine.”

Retrouvez le sommeil!