L’acné, on la déteste, c’est un fait! Mais figurez-vous que cette satanée maladie de la peau pourrait mener à de graves conséquences…

L’acné ne se contenterait pas de ravager la peau de certains d’entre-nous, malheureusement, elle ruinerait également notre moral… Selon une récente étude canadienne, cette maladie de la peau pourrait constituer un facteur de dépression.

C’est prouvé

L’étude a été menée au Canada, par des chercheurs de l’Université de Calgary. Elle a été réalisée sur une durée de 15 ans auprès de 134 427 participants souffrant d’acné et près de 2 millions de personnes qui n’en étaient, eux, pas atteints. L’enquête a été publiée dans le British Journal of Dermatology et soulève que le risque de développer une dépression importante est de 18,5% chez les participants acnéiques, contre 12% pour les participants n’affichant aucun soucis de peau.

La raison est connue: l’acné entraîne bien souvent une baisse de l’estime et de la confiance en soi. Le rapport précise cependant que ce risque de dépression n’est réellement présent que pendant les 5 premières années qui suivent la déclaration d’acné. Isabelle Vallerand, l’une des chercheuses, explique que « cela montre à quel point l’aspect de notre peau peut avoir un impact sur notre santé mentale globale« . Apprendre à s’aimer, c’est tout un art qu’il semble difficile de maitriser…

D’AUTRES ÉTUDES INTÉRESSANTES: