De nombreuses femmes tombent sur des pervers narcissiques. Doux et charmeur à l’extérieur, mais toxique et vicieux à l’intérieur. Comment peut-on les reconnaitre et ne pas se faire avoir ?

Malin, beau, charmeur,… C’est le gendre idéal. Il est adopté par sa belle famille en un clin d’oeil, ses amis trouvent que c’est la personne sur qui compter et sa copine est folle amoureuse de lui. Il l’a flatte et lui donne cette sensation de papillons dans le ventre. C’est l’homme (ou la femme) parfaite. Alors qu’au fond, c’est un être méchant et vicieux, prêt à tout pour satisfaire son pouvoir de supériorité et de destruction. Mais comment le reconnaitre? Comment ne pas tomber dans le piège d’une relation destructrice?

01

Il joue à pile ou face

Dans un premier temps, il vous fera tous les compliments du monde. « tu es indispensable à ma vie », est l’une de ses phrases préférés. Il vous mettra en confiance et vous valorisera pour que vous soyez complètement folle de lui. Mais après, les choses tournent mal. Dès que vous êtes acquise, il vous rabaissera. Il s’en prendra à vous psychologiquement et, dans les cas les plus extrême, physiquement. Et pour ne pas se faire prendre, il le fera en privé.

02

Il possède une écriture spéciale

Il est possible de découvrir un PN grâce à son écriture, mais c’est tout de fois assez compliqué. Le site américain spécialisé dans l’analyse graphologique Handwritinguniversity.com, nous dévoile les signes pour reconnaître des traits de personnalité liés aux pervers narcissiques. On peut déceler un menteur grâce à ses « o » minuscules. Plus il fera de boucles, plus la personnalité de l’individu semble affectée. On apprend aussi qu’une écriture dont le sens “oblique” varie au cours d’une même phrase, une fois à gauche et une fois à droite, peut être celle d’un individu doté d’une double personnalité ou atteint d’une véritable instabilité émotionnelle.

03

Il se fait passer pour la victime

Pourquoi avouerait-il qu’il est coupable ? Le pervers narcissique fait tout pour être la vedette. Ainsi, son entourage compatit, le plaint, le comprend dans ses « épreuves » et compatit à son « malheur ». Au final, ce sont les vraies victimes qui s’excusent auprès de lui. Un conseil : ne tombez pas dans le panneau, vous n’êtes pas responsable de tout!

04

Il ment constamment

Le PN ment pour tout. Même si certains mensonges vous paraitront anodins, il s’inventera une vie et détestera par-dessus tout se faire démasquer (d’ailleurs il reconnaîtra rarement ses mensonges et préférera en ajouter d’autres ou simplement nier les faits).

05

Il nie les évidences

Impossible de connaître avec exactitude ses demandes, ce dont il a besoin, ses sentiments comme ses opinions. Il fait en sorte que la personne soit perpétuellement en train de chercher à le comprendre. « T’as mal compris, j’ai pas dit les choses dans ce sens-là… », « J’ai pas fait ça dans ce but… », « Je l’ai pas dit pour toi… ». Il dira très souvent ces 3 phrases. Si vous entendez l’une d’elle un peu trop souvent, fuyez !

À LIRE AUSSI: