En juillet, GAEL a eu le plaisir de partir à la découverte de la charmante Alice on the Roof et de son univers mystérieux débordant de poésie.

Lunaire, volubile, pétillante, Alice Dutoit semble sortir d’un conte pour enfants. Elle chante depuis qu’elle sait parler et s’est créé un univers artistique fantaisiste à son image, gagnant pas à pas en confiance, affirmant peu à peu sa personnalité hors normes et colorée. Bienvenue dans son pays des merveilles.

De The Voice à Malade

Elle est bien loin l’image de la timide Alice qui se présentait aux auditions de The Voice. Trois ans après avoir participé au télécrochet qui l’a fait connaître du grand public, Alice on the Roof signe son deuxième albumMalade, un opus déjà très populaire qui passe en boucle à la radio. Notre GAEL Guest de juillet s’est livrée sur ces nouveaux titres qui ne manquent pas de rythme et d’originalité. Exit la petite fille qui veut plaire à tout le monde, Alice a décidé de faire explosé son originalité, pour le plus grand plaisir de nos oreilles!

Mais être artiste, c’est aussi exposer sa sensibilité aux yeux de tous. Elle nous a fait part de ses complexes, de la difficulté de vivre dans le monde du showbiz mais aussi du chemin qu’elle a parcouru pour enfin apprendre à s’assumer. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GAEL Magazine (@gael_magazine) le

 Après nous avoir fait son autobio express, Alice a aussi évoqué son enfance et sa manière d’aborder la vie d’adulte. Ne l’appelez d’ailleurs pas ainsi, elle se sent plutôt « adulescente ». « Parce qu’un adulte, à mes yeux, c’est mon père ou ma mère. Cela me travaille tous les jours de m’assumer, de devenir indépendante » nous a confié cette jeune femme qui dit avoir peur de la routine.

Au pays du bordel

Mais la douce et délicate Alice est bien plus téméraire que l’on ne croit! Pour GAEL, elle s’est lancée dans une expérience très intimidante… elle s’est pliée à la méthode Marie Kondo. Coachée par une disciple de la papesse du rangement, elle s’est laissée guider et a tenté de faire le tri dans ses armoires et dans ses souvenirs. Une drôle de rencontre à découvrir ici.

Pour cette rencontre pleine de poésie, merci, Alice on the Roof!

PLUS DE GUESTS: