Décorer son appartement uniquement à partir d’objets chinés sur les brocantes: tel est l’ambitieux challenge que s’est fixé la décoratrice Nafi Rêve.

Parce que l’on ne pense que l’on ne trouvera pas ce que l’on cherche ou parce que l’on a peur que les objets chinés soient abîmés ou trop “vieillots”: toutes les excuses sont bonnes pour fuir les brocantes et se ruer dans des boutiques déco. Mais ça, c’était avant de connaître Nafi Rêve. La décoratrice s’est fixée le challenge de décorer son appartement schaerbeekois uniquement à partir d’objets chinés dans les brocantes ou dans des boutiques de seconde main. Un challenge audacieux pour inspirer les Belges et leur prouver que l’on trouve de tout sur le marché du seconde main.

Stop à la pollution!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nafi Rêve 🌙🕊 (@nafi_reve)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2 millions de tonnes, c’est le nombre de déchets produit chaque année par le marché de l’ameublement… uniquement en France. Acheter, jeter: tel est le cycle de vie de notre mobilier de nos jours. Une déco fast-fashion qui est loin d’être écologique. C’est une des raisons qui a poussé Nafi Rêve à se consacrer à la déco récup’. Depuis son plus jeune âge, elle sillonne les brocantes et marchés aux puces. “On dit souvent que si on chine, on ne trouve pas ce qu’on veut. C’est faux, j’ai trouvé exactement tout ce que je voulais pour décorer mon appartement!”, explique la jeune femme qui est l’heureuse propriétaire d’un appartement du 19e siècle au coeur de la commune bruxelloise de Schaerbeek.

Du canapé à sa table basse en passant par ses chaises longues disposées sur sa terrasse, tout a été chiné dans les brocantes ou dans des boutiques spécialisées en seconde main. “Outre l’aspect durable, cette vision de la déco permet également d’avoir un intérieur unique“, poursuit l’experte.

De son salon à la chambre sans oublier la terrasse, la jeune maman décoratrice a su faire preuve d’une grande capacité de projection. “J’ai eu un véritable coup de coeur pour cet appartement, mais ce ne fut pas le cas de mon entourage qui n’a pas compris pourquoi j’étais aussi enthousiaste. Certains pensaient même que j’étais folle“, se souvient la décoratrice. Mais c’était sans compter sur la grande capacité de projection de Nafi. Une fois les travaux de rénovation accompli, elle orne son appartement d’objets déco récup’ vintage et élégants. Quand elle ne trouve pas ce qu’elle souhaite sur les brocantes, elle relooke des anciens meubles ou en fabrique de nouveau. “Mon canapé est un ancien canapé de design italien en velours, que j’ai garni et recouvert”, précise-t-elle. “Ma table basse, c’est un encadrement de miroir en bois à laquelle j’ai ajouté des pieds”, poursuit la jeune femme qui regorge d’excellentes idées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nafi Rêve 🌙🕊 (@nafi_reve)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Envie de vous lancer et de créer votre propre cocon vintage? La spécialiste du seconde main vous dévoile l’une de ses précieuses astuces: “Mon conseil est qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer, commencez par de petits objets. Evitez également d’acheter des objets neufs que l’on trouve facilement sur les brocantes, je pense par exemple aux cadres. Vous pouvez en trouver un tas sur les brocantes pour une trentaine de centimes”. Si ce talent de projection vous fait défaut, sachez que Nafi Rêve relookera avec plaisir votre intérieur afin d’en dévoiler tout son potentiel.

Photos: (c) Nafi Rêve

DIY