ON LE SAVAIT! Des étudiantes en mathématiques viennent de prouver que le plus grand drame de l’histoire cinématographique aurait pu être évité.

À chaque génération, ses traumas. Ceux nés avant les années 80 (et après 1942) vous parleront de la scène où Bambi se blottit contre le cadavre de sa mère. Les enfants nés fin des années 90 ou début des années 2000 parleront de la mort de la mère de Nemo (décidément), de ses frères et ses soeurs. Et, en ce qui concerne les générations 80’s et 90’s, c’est la fin du film Titanic qui a brisé des coeurs. La scène, très certainement sponsorisée par Kleenex, reste un des moments les plus poignants du cinéma. Des années plus tard, la cicatrice et les larmes sont toujours là. Comment prendre un bateau sans penser au destin tragique de Jack et à sa merveilleuse relation avec moi… euh pardon Rose.

20 ans de débat

Comme pour n’importe quelle rupture, on a eu du mal à tourner la page « Jack et Rose ». Choc, colère et déni se succèdent en vous à chaque fois que vous visionnez le fameux film. Depuis sa sortie (il y a 20 ans déjà), les théories sur l’éventuelle survie de Jack fleurissent. D’un côté la team #HappyEnd qui croit aujourd’hui encore que Jack aurait pu s’asseoir aux côtés de sa belle. De l’autre la team #Dépression (on n’a pas trouvé d’autres surnoms), qui s’est amusée à nier toutes les hypothèses émises par l’autre camp. Même James Cameron avait dû intervenir pour expliquer ses choix et pour affirmer qu’il n’y avait aucun espoir pour Jack, que ses chances de survie étaient nulles, confirmant ainsi la thèse de la team #Dépression.

La théorie

Et si le réalisateur s’était trompé? Des étudiantes en mathématiques ont trouvé un nouveau moyen qui aurait permis à Jack de survivre avec Rose épargnant ainsi la mort de centaines de millions de mouchoirs noyés sous vos larmes. Le doux prénom de vos trois futures héroïnes? Abigail Wicks, Christy Zhang et Julia Damato, étudiantes à l’Université de Westminster en Angleterre. Pendant une compétition de math, elles ont démontré que si Jack et Rose avaient tous les deux placés leur gilet de sauvetage sous la planche en bois, elle aurait pu supporter le poids de deux êtres humains sans couler, rapporte le site Pop Culture. ET TOC, JAMES!

Pour leur découverte, les trois miss ont remporté le premier prix de la compétition. Mais nous, à la rédac’, on leur donnerait bien le prix Nobel de mathématiques (ou celui de la paix, pour avoir enfin mis un terme au débat le plus houleux du cinéma). Longue vie à Jack et Rose!

Plus d’actu ciné: