« L’amour n’a pas d’âge », si on entend souvent ce proverbe, les clichés sont encore très nombreux sur les femmes plus âgées que leur compagnon. Hanne (34 ans) est en couple avec Matthieu, 24 ans. Elle nous livre son témoignage et démonte les clichés.

Vous aimez les histoires d’amour? Découvre le témoignage de Nathalie, qui est tombée amoureuse d’un homme 20 ans plus âgé qu’elle…

« How I met the one »

«Je suis toujours tombée amoureuse du mauvais gars. Lors de ma dernière relation, je fréquentais un homme marié. Je me sentais coupable, mais avec John, je me sentais surtout désirée, il a fait ressortir la bête qui sommeillait en moi, nos ébats étaient toujours très passionnés. Même s’il me laissait souvent seule et me décevait régulièrement, je n’arrivais pas à le laisser partir. Heureusement, je suis bien entourée: j’ai d’excellents collègues à qui je peux me confier. Je suis enseignante, je travaille dans l’enseignement supérieur et nous restons souvent après les cours pour discuter.

Parmi ces oreilles attentives, Matthieu. Malgré son jeune âge (24 ans), nous partagions beaucoup de points communs et parlions de longues heures ensemble. Il a écouté toutes mes histoires à propos de John, il m’a laissée pleurer sur son épaule sans jamais me juger. Quand ça n’allait pas, il m’emmenait au café pour papoter. Malgré les nombreuses discussions, je n’envisageais rien avec cette homme. Nous étions simplement des collègues, pas une seule seconde je n’ai envisagé construire une histoire avec lui.

«John m’a abandonnée pour la troisième fois, la coupe était pleine. J’avais 34 ans, je me sentais à côté de la plaque et je voulais fonder une famille »

Pour la troisième fois, John m’avait promis de quitter son épouse. Une promesse qui, une nouvelle fois, s’avérait être un simple mensonge. J’en ai eu marre. Je me sentais seule et manipulée. J’avais 34 ans, je me sentais à côté de la plaque, impuissante. Je voulais fonder une famille mais j’en avais marre de me battre pour trouver l’amour. J’étais sa roue de secours et je ne voulais plus de cette situation.

Premier baiser

Malgré mon silence, Matthieu a tout de suite compris que quelque chose n’allait pas. Il m’a emmenée au café pour me parler. Il m’a dit que je méritais mieux et qu’il était grand temps que je repousse enfin John. S’il ne voyait pas ce que je valais, c’était un imbécile. Quelques verres de vin plus tard, on s’embrassait. Le lendemain matin, je me réveillais avec une gueule de bois au sens propre comme figuré… J’avais repoussé John par texto. Je lui ai dit que je ne voulais plus jamais le revoir – « Cause toujours chérie », me répondait-il. Mais ça, je m’en moquais, ce qui me préoccupais plus c’était le baiser avec Matthieu… Qu’est ce que je faisais avec un garçon de 24 ans! Matthieu était-il amoureux de moi? Comment ça allait se passer à l’école? Cette situation ne serait-elle pas inconfortable?

« Il était amoureux de moi depuis le début. Il souffrait de me voir revenir vers John à chaque fois »

Tout s’est bien passé à l’école. Matthieu m’a fait un sourire amical, mais n’a pas donné de coups coude à ses collègues. Je devais lui parler. Après l’école, il m’a dit qu’il était amoureux de moi depuis le début et que ça lui faisait mal que je choisisse John à chaque fois. Je lui ai dit qu’il était impossible de commencer quelque chose: je voulais des enfants rapidement, il était beaucoup trop jeune et, surtout, nos collègues ne verraient pas cette histoire d’un très bon oeil.

J’ai pris du temps pour moi, afin d’oublier John, puis j’ai décidé qu’il était temps de passer à autre chose. Ce fut une période très déprimante, la faute à… Tinder. J’avais l’impression qu’il n’y avait que des hommes horribles. Et les mots de Matthieu me restaient en tête… Il me manquait énormément: vu que je l’avais rejeté, il s’était éloigné. Mais je pensais que c’était ce qu’il fallait faire. Un soir, il est venu sonner à ma porte. Il m’a dit que c’était dommage que je ne lui laisse pas une chance, que son âge ne changeait rien et qu’il savait que je l’appréciais beaucoup. J’ai résisté au début, mais j’ai cédé. Nous nous sommes encore embrassés ce soir-là et avons même fait l’amour pour la première fois. C’était tellement différent, cela n’avait rien à voir avec nos ébats avec John, c’était tendre et romantique. Les jours suivants, j’étais sur un petit nuage.

« Après un an, je l’ai annoncé à certains de mes collègues, ils ont ri, ils l’avaient remarqué depuis longtemps »

Nous avons décidé de nous laisser une chance, mais nous n’avons rien dit à nos collègues. Après un an, je l’ai annoncé à certains de mes collègues, ils ont ri… En fait, ils le savaient depuis longtemps. Notre complicité se voyait comme le nez au milieu du visage. Mes parents étaient sceptiques au début, mais Matthieu a rapidement su les convaincre. John m’a relancée à des multiples reprises, mais il a enfin accepté ma décision.

C’est excitant, je vois l’avenir de manière positive. Matthieu a emménagé avec moi il y a quelques mois et tout se passe pour le mieux. Matthieu était au courant de mon souhait d’avoir des enfants. Heureusement, il veut lui aussi devenir papa. En 2020, nous allons essayer de fonder une famille. Je vais arrêter de prendre la pilule le 1er janvier. Matthieu est peut-être jeune, il se comporte de manière très mûre, il est beaucoup plus responsable que tous mes ex réunis. J’ai hâte de vieillir avec lui. »

Votre histoire d’amour est unique et vous voulez la partager avec nos lectrices? Envoyez vos témoignages sur l’adresse: laura.swysen@roularta.be.

PLUS DE TÉMOIGNAGES: