À 37 ans, Meghan Markle a donné naissance à son premier enfant. Une grossesse tardive qui a nécessité un suivi important de la part des médecins.

Le Royal Baby qui vient tout juste de naître inspire bien de nombreuses femmes: et s’il n’était pas trop tard pour avoir un (nouvel) enfant? Voilà 5 choses importantes à savoir sur les grossesses tardives.

01

À partir de quel âge peut-on parler de grossesse tardive?

Généralement, les médecins parlent de grossesse tardive à partir de 40 ans. C’est à cet âge que les complications liées à la grossesse sont les plus fréquentes.

02

Il y a-t-il un âge limite pour tomber enceinte?

Il n’y a pas vraiment d’âge limite, il y a toujours une possibilité de tomber enceinte tant que vous n’entrez pas dans la phase de ménopause mais, sachez que plus vous vieillissez, plus vous aurez de difficulté à tomber enceinte. Ainsi, à partir de 35 ans, vos chances de tomber enceinte sont assez faibles. Il vous faudra plus de temps (et de chance) pour tomber enceinte à la quarantaine.

03

L’accouchement est-il plus difficile?

Malheureusement, les statistiques ne sont pas en faveur des grossesses tardives… Ainsi, les médecins constatent que le nombre de fausses couches est plus élevé chez les quadragénaires. Les fausses couches concernent entre 1 et 2% des accouchements des mamans de 30 ans, mais ce chiffre grimpe à 10% pour les futures mamans de 40 ans. Pour quelles raisons? Le col de l’utérus se dilaterait moins bien et rendrait l’accouchement plus difficile et plus long, raison pour laquelle le nombre de césariennes est doublé pour les femmes de plus de 40 ans.

04

Sans conséquences pour le bébé?

Plus l’âge de la maman est élevé, plus le bébé a des risques de développer une maladie. Le risque d’anomalie chromosomique est plus élevé, à l’instar du nombre d’enfants morts-nés. Le risque de mettre au monde un enfant prématuré est aussi plus élevé à 40 ans qu’à 30 ans.

05

La grossesse tardive n’implique-t-elle que des problèmes?

Quand on lit toutes ces données, on peut vite être découragée de se lancer dans l’aventure… Mais sachez qu’il n’y a pas que des aspects négatifs. Avoir un enfant après 35 ans est souvent synonyme de moins de soucis (les femmes de cet âge étant généralement plus stable émotionnellement et financièrement parlant). Selon des études, les enfants issus de grossesses dites « tardives » avaient moins de problèmes comportementaux, sociaux ou émotionnels. On vous en parle plus ici!

SUR LE MÊME SUJET: