Vous en avez marre de tous ceux qui vous traitent de douillette parce que vous vous plaigniez de crampes ou autre migraines liées à vos règles? Voilà de quoi leur clouer le bec…

« Tu es tellement douillette! »: c’est la réponse de votre copain et de vos potes lorsque vous évoquez vos règles terriblement douloureuses. Et si vous leur montriez le rapport d’un chercheur britannique, professeur en Santé de la reproduction à Londres?

Des médecins plus attentifs

Selon John Guillebaud, les douleurs menstruelles peuvent être, dans certains cas, aussi violentes que celles ressenties lors d’une crise cardiaque. Une reconnaissance importante pour les femmes souffrant de dysménorrhée, le terme spécifique désignant les règles douloureuses. Il invite d’ailleurs les médecins à être davantage attentifs à ce phénomène, qu’ils soient des hommes ou des femmes: «  D’un côté, les hommes ne souffrent pas et sous-estiment ce que ça peut être chez certaines femmes. Mais certaines femmes médecins peuvent être elles aussi un peu réticentes, parce qu’elles ne souffrent pas elles-mêmes », assure l’expert au magazine Quartz.

L’occasion de souligner que certains symptômes et douleurs extrêmes pendant les rêgles peuvent être liés à l’endométriose, une maladie encore méconnue qui toucherait pourtant  une femme sur dix.

À LIRE AUSSI: