Vous utilisez des applications pour mesurer votre fertilité? Faites attention, certaines appli en profiteraient pour revendre vos données…

Qu’elles sont pratiques, ces applications pour tomber plus facilement enceinte: sur base de quelques données, elles calculent votre jour d’ovulation et vous donnent une série de conseils. Malheureusement, comme de nombreux réseaux sociaux, ces applications sont accusées de vendre vos données perso à des entreprises tierces. Une info qui passe mal, surtout lorsque l’on sait que les informations personnelles relatives à notre santé valent cher.

Attention aux politiques de confidentialité

C’est une société brésilienne spécialisée dans la défense des droits de l’homme sur le web, Coding Rights, qui a tiré la sonnette d’alarme. Depuis quelques années, les applications de santé (plus particulièrement concernant la fertilité et les règles) connaissent un franc succès auprès des propriétaires de smartphone. Mais sont-elles fiables? Ces applications poseraient problème en terme de protection de données. Très souvent, pour accéder à leur jour d’ovulation, les utilisatrices doivent remplir de nombreuses données très personnelles et créer des comptes en les reliant à leur adresse mail Google ou encore leur compte facebook. Des informations très précieuses que les entreprises peuvent revendre facilement

« Lorsque nous nous en remettons, pour suivre nos cycles reproductifs, à des applications qui agissent ainsi, nous devons rester vigilantes quant à leurs conditions d’utilisations. […] Lorsque nous leur fournissons des données, ces outils servent de laboratoire pour observer les schémas physiologiques et de comportements liés aux fréquences des règles, leurs symptômes et leurs liens avec les habitudes d’achat et de navigation des utilisatrices sur internet », expliquent les Brésiliens.

Confidentalité et applications de suivi de règles

Quelle appli est concernée? Les chercheurs n’ont pas voulu citer de nom! Du coup, comment éviter les ennuis? Voici quelques conseils pour vous aider à détecter les applications dangereuses.

  •  Méfiez-vous des applications qui exigent de vous connecter à une adresse mail/ un compte Facebook. Préférez les applications qui ne nécessitent pas la création d’un compte!
  • Avant d’accepter de télécharger une appli santé, lisez bien les conditions d’utilisation et le traitement qu’ils feront avec vos données. Certaines (comme Glow OwHealth ou My Calendar) continuent à exploiter vos infos même après suppression de votre compte! D’autres, comme Flo Menstrual Calendar vous signale que vous donnez l’accord pour partager certaines données, sans vous dire lesquelles sont concernées… Autre exemple, Lovecycles qui partage ses infos récoltées avec Google Fit et Apple Health.

Attention au piratage!

Mais la vente de données ultra perso n’est pas le seul risque que vous encourez en utilisant ce genre d’application. Autre souci majeur: certaines applications possèdent des failles et sont donc très facilement piratables. En quelques clics, un pirate habile pourrait donc connaître toutes les infos concernant votre utérus… Rassurant, n’est ce pas?

Technologie et santé: