Une feuille ballotée par le vent ou un oiseau qui vole près de votre fenêtre: ces temps-ci, il n’en faut pas plus pour vous déconcentrer et faire divaguer votre cerveau… Mais pas de panique, vous n’y êtes pour rien !

Vous êtes en examen ou vous devez travailler pour votre boulot, mais impossible de rester concentrée. Vous ne savez pas pourquoi, mais votre concentration semble bel et bien envolée. Ne vous en faites pas, vous êtes loin d’être la seule! Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Liège, votre degré de concentration dépendrait de la saison. Une raison de plus d’attendre l’été avec impatience!

Une question de saison

L’étude en question a été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.Pendant 4,5 jours, les chercheurs ont étudié le comportement de 28 jeunes participants qui devaient effectuer certaines tâches. Des missions pour lesquelles ils devaient utiliser leur concentration ainsi que leur mémoire. Pour créer une situation saisonnière neutre, les scientifiques ont fait attention à la lumière ainsi qu’une série d’autres éléments. Ces tests ont été répétés plusieurs fois par an.

Plus concentrée en été

Verdict? L’activité de notre cerveau dépendrait de la saison. En effet, l’activité cérébrale maximale des participants a été atteinte en été et a connu une baisse importante en hiver. Cependant, notre mémoire suit une courbe légèrement différente. C’est en automne qu’elle atteint son apogée alors qu’elle est moins active au printemps. Nos performances cérébrales seraient donc dépendantes de la saison. Pas étonnant que vous piquiez du nez à 13h en plein mois de janvier…

Stay focus