Oups.. Vous avez oublié votre pilule ou autre moyen de contraception. Et ce n’est pas (encore?) le bon moment pour un bébé… Vous pensez à la pilule du lendemain mais vous êtes inquiète à l’idée de la prendre? On vous éclaire sur le sujet!

01

La pilule du lendemain, c’est quoi?

C’est une contraception d’urgence qui va avoir une action de blocage sur l’ovulation. À base de lévonorgestrel ou d’ulipristal, ses hormones empêchent le développement d’une grossesse en ne permettant pas aux spermatozoïdes de rencontrer les ovules en attente dans les trompes.

Attention à bien faire la différence: la pilule du lendemain n’est pas une pilule abortative; elle ne va donc pas annuler une grossesse non désirée en cours. Elle va juste empêcher l’ovule d’être fécondé.

02

Quand puis-je la prendre?

Lorsqu’un préservatif se déchire, des oublis cumulés de la pilule contraceptive ou encore l’oubli de changement d’un patch, la pilule du lendemain doit être prise le plus tôt possible après l’incident pour une efficacité optimale. On peut y avoir recours au plus tard 3 jours après le rapport, mais à savoir que, plus en attend, moins cela sera efficace! 

03

Dois-je m’attendre à des effets secondaires?

Comme toute prise de médicament, oui! Vous pourriez notamment saigner dans la semaine qui suit la prise de cette contraception d’urgence. Vous pourriez également souffrir de vomissements, de nausées, de maux de ventre, de fatigue, de vertiges ou encore de maux de tête.

04

Est-ce fiable?

Si le lévonorgestrel est pris dans les 12 heuresil sera fiable à 95 %. Dans les 24 heures ou plus, il sera fiable à 58 %. L’ulipristal serait le plus efficace, mais tout dépend encore une fois de la rapidité à laquelle elle est prise. À garder en tête surtout: la pilule du lendemain ne remplace en aucun cas votre contraceptif habituel!

05

Où la trouver?

Vous la trouverez facilement dans les pharmacies ou dans un centre de planning familial où elle est délivrée gratuitement (certaines nécessitent une prescription médicale).

À LIRE AUSSI: