Révolution en vue au pays des contraceptifs! Une toute nouvelle pilule va voir le jour, sans hormone et à base de plantes vertes.

Si la pilule contraceptive a révolutionné la sexualité des femmes, elle a malheureusement quelques inconvénients. Prise poids, nausées ou migraines peuvent arriver lorsque l’on prend la pilule. Les vrais coupables? Les hormones! Pour aider les femmes et limiter les effets secondaires de la pilule, des scientifiques américains travaillent sur un nouveau contraceptif: une pilule à base de plante et sans hormone. Qui sont ces héros de demain à qui on veut déjà envoyer des dizaines de boîtes de chocolat? C’est en Californie que résident ces chercheurs, qui travaillent à l’Université de Berkeley. Ils ont mené une très longue étude et travaillent aujourd’hui sur différentes combinaisons de plantes. Et, miracle, ils ont découvert une formule qui fonctionne!

Des ingrédients particuliers

Que faut-il pour créer une pilule contraceptive efficace? Vous pouvez compter sur la pristimerine (présente dans le célastrus et la plante « vigne du tonnerre divin ») et sur le lupéol, (qui se trouve dans la mangue, l’olive, la racine de pissenlit ou encore l’aloe vera). Leur association empêcherait la fécondation en bloquant le processus chimique qui entraîne les spermatozoïdes vers l’ovule. « Les spermatozoïdes utilisent leur queue comme un fouet pour passer à l’œuf. Les produits chimiques contenus dans les plantes limitent le fouet, ou du moins sa force, ce qui empêche le sperme de passer dans l’œuf et de le fertiliser », a expliqué l’un des scientifiques de l’équipe, le docteur Polina Lishkor.

Pas que pour les femmes

Si les scientifiques viennent de clôturer l’aspect théorique du test, ils travaillent déjà sur l’élaboration d’un patch et d’une pilule sur base de ces deux plantes. Selon les chercheurs à l’origine de l’étude, cette solution serait même 10 fois plus efficace que les traitements hormonaux traditionnels. La pilule pourra être prise par les hommes et par les femmes, que ce soit avant ou après le rapport. Si elle peut être utilisée en urgence, la pilule pourrait aussi être utilisée comme contraceptif permanent. Mais il faudra être patiente: ces pilules devront faire l’objet de nombreux tests pour s’assurer de leur efficacité et leur sûreté.

À lire aussi: