Extraverti(e) ou introverti(e)? Si ce choix n’est pas de notre ressort, il détermine pourtant notre vie. La journaliste Jessica Pan a mené sa vie à l’encontre de sa personnalité réservée. Elle en a tiré un test simple et efficace pour déterminer son type de personnalité.

Introvertie ou extravertie?

Répondez vrai ou faux à chaque question.

1. Je préfère une discussion en tête à tête à une conversation en groupe.
2. J’aime mieux m’exprimer par écrit.
3. J’adore être seul·e.
4. Je me soucie moins des richesses, de la gloire et de mon statut que mes pairs.
5. Je n’aime pas bavarder, je préfère parler de sujets plus profonds qui me passionnent.
6. On me dit souvent que je suis une personne qui est à l’écoute.
7. Je ne prends pas souvent de risques.
8. J’aime me plonger dans mon travail sans être interrompue.
9. Je préfère fêter mon anniversaire en petit comité (2‐3 amis ou la famille proche).
10. Les gens disent souvent que je suis « courtoise ».
11. Je préfère ne pas montrer/discuter de mon travail tant qu’il n’est pas terminé.
12. Je ne supporte pas les conflits.
13. Je fonctionne
mieux lorsque je peux travailler de manière indépendante.
14. Je réfléchis souvent avant de parler.
15. Je me sens épuisée lorsque je sors avec d’autres personnes, même si j’ai passé un bon moment.
16. Je prends rarement les appels. Je préfère passer par ma messagerie vocale.
17. Si je peux choisir, je préfère un week‐end où je n’ai rien à faire à un week‐end trop chargé.
18 Je n’aime pas le « multitâche ».
19. Je peux facilement me concentrer.
20. Je préfère apprendre en me rendant à des conférence qu’en participant à des groupes de travail.

Vous avez une majorité de vrai ? Cela indique que vous êtes une personne introvertie.
Vous avez autant de vrai que de faux ? Vous faites probablement partie d’un type ambigu.
Ces questions donnent une vision générale. Si vous répondez vrai ou faux à toutes les questions, cela ne signifie pas pour autant que votre comportement est prévisible en toutes circonstances. Sachez également que, selon Carl Jung, il n’existe pas de personne purement extraverti·e ou introverti·e. « Un tel être humain serait condamné à passer sa vie à l’asile », affirmait‐il.

  • SOURCE : SUSAN CAIN, LA FORCE DES DISCRETS. LE POUVOIR DES INTROVERTIS DANS UN MONDE TROP BAVARD, ÉD. JC LATTÈS.

Lisez aussi: