N’est-il pas canon, ce petit sac qui vous fait de l’oeil depuis plusieurs mois? La couleur, la matière et le modèle: il a tout pour vous plaire. Le hic? Son prix. Craquer ou ne pas craquer? Telle est la question, mais GAEL vous apporte quelques éléments de réponse.

Vous mourrez d’envie à l’idée de craquer pour un nouveau compagnon à quatre anses mais son prix ferait frémir votre compte en banque? Vous trépignez d’envie de vous pavaner avec, mais vous hésitez à investir autant d’argent dans un sac à main? Voici quelques conseils à suivre avant d’acheter un sac de luxe.

PS: envie d’investir dans un sac Chanel? C’est moins cher dans cette ville!

Attention aux griffes!

Oui, le cuir lisse est canon, mais malheureusement cette matière prend très vite les griffes et autres petits coups. Du coup, ce serait dommage d’investir autant de sous pour un sac qui sera griffé en quelques semaines, non? Idéalement, privilégiez les matières grainées qui tiendront plus longtemps. Faites aussi attention aux matières brillantes qui seront vite marquées par les traces de doigts.

Originalité ou valeur sûre?

Puisqu’on souhaite investir autant d’argent, vaut-il mieux choisir une couleur classique, que nous avons l’habitude de porter ou une couleur hyper flashy qui permettra à notre nouveau chouchou de se distinguer? Nous, on vous dirait d’opter pour une couleur classique ou une couleur entre deux. Vous êtes peut-être dans une phase où vous rêvez d’un sac rose fuchsia, mais il y a plus de chance que vous vous en lassiez plus rapidement. Pourquoi ne pas opter pour du nude, du taupe ou un joli terre de Sienne?

Ne pas suivre la mode

Cela peut paraître contradictoire, mais lorsque vous achetez un sac d’une telle valeur, ne suivez pas la mode. Misez sur un classique intemporel qui perdurera pendant plusieurs années. Oui le parme est à la mode ce printemps, oui avoir une anse décorée et chargée est trendy, mais cela ne va pas durer.

Est-il assez extraordinaire?

Bon, vous avez un coup de coeur mais vous devez relativiser: ce sac est-il vraiment exceptionnel? Vaut-il vraiment ce prix? Allez-vous vraiment le porter? Ce n’est pas parce qu’il est cher que c’est forcément un bon investissement. Lisez aussi les reviews: est-il assez pratique? À ce prix, il doit être irréprochable.

Seconde main, la bonne affaire?

De nombreuses boutiques et autres sites (Vestiaire Collective et autres) proposent de revendre et acheter des sacs de seconde main, mais est-ce réellement une bonne affaire? Pas toujours! Pour faire simple, chaque collection Chanel ou autre marque sont différentes, ainsi un même sac réédité chaque année ne sera jamais exactement le même (la qualité du cuir varie en fonction des années). Du coup, certains modèles de certaines années sont devenus de purs millésimes que s’arrachent les collectionneurs. Cependant, le grand avantage du vintage est que vous risquez moins d’être déçue, la contrefaçon ayant été moins fréquente dans les années 70-80. Si vous vous rendez dans une boutique, choisissez un magasin fiable (avec une bonne réputation sur internet, réseaux sociaux, etc) et regardez votre futur compagnon sous tous les angles (si c’est une contrefaçon, vous le remarquerez aux coutures et aux finitions bâclées).

Achat en ligne

Vous n’avez pas l’occasion de vous rendre en boutique mais vous rêvez de ce sac? Pas de panique! Tout d’abord, n’effectuez aucun achat sur Ebay et autres plateformes du même acabit. Rendez-vous sur le site de la marque ou toutes autres sites ultra fiables (comme Asos, Zalando ou Net-à-Porter…). Lisez bien les commentaires des clients précédents et n’hésitez pas à effectuer d’autres recherches: par exemple, allez sur Instagram ou faites une recherche Google pour découvrir d’autres photos que celles diffusées par la marque. La couleur varie-t-elle fortement entre les photos de clientes lambda et les photos ultra filtrées de la marque? Alors soyez prudente…

Alors, on craque?

Chloé

Chloé, 1.350€, à shopper ici

Chanel

Chanel, 4.480€, à shopper ici

Little Liffner

Little Liffner, 490€, à shopper ici

Clio Goldbrenner

Clio Goldbrenner, 350€, à shopper ici

Saint-Laurent

Saint Laurent, 1.550€, à shopper ici

Mansur Gavriel

Mansur Gavriel, 600€, à shopper ici

Polène

Polène, 330€, à shopper ici

Furla

Furla 295€, à shopper ici

Dreyfuss

Dreyfuss, 635€, à shopper ici

Bags, bags, bags: