La compagnie Emirates a fait réaliser une enquête pour déterminer à partir de quel moment vos chers petits anges se transformeront en créatures démoniaques insupportables lors d’un vol long courrier.

« On arrive bientôt »? 

Les adeptes du Bruxelles-Melbourne vont en avoir des sueurs froides: en moyenne, les moins de 12 ans trépignent passé 49 min et 47 secondes dans les airs ! Les « pires » seraient les enfants âgés de 3 à 4 ans… On ne se méfie jamais assez des bouts de chou tout mignons.

Le programme de choc

L’étude, réalisée auprès de plus de 2000 familles britanniques, a été confiée au Dr Sandi Mann, psychologue et spécialiste de l’ennui de l’Université du Central Lancashire. Le spécialiste a catégorisé les activités (phase active (A), passive (P), interactive (I), créative (C) ou sensorielle (S)) afin d’aider les parents, en fonction de l’âge de leurs enfants, à établir un programme d’activités pour neutraliser l’ennui avant qu’il ne s’installe.

La clé du succès est évidemment de varier les plaisirs: regarder un film, lire une BD, jouer aux devinettes, marcher dans les travées de l’avion, faire une sieste, manger une collation, observer ce qui se passe durant le vol, dessiner, etc. Voici deux tableaux récapitulatifs des activités à mener et les durées idéales en fonction des âges. Il ne vous reste plus qu’à établir un planning serré pour éviter au maximum les turbulences… 

Le quotient de l’ennui de l’enfant

Âge x activité x minutes tenus occupés jusqu’à l’ennui

L’itinéraire parfait d’un long-courrier anti-ennui

Pour un vol de 7 heures à Dubaï:

 

L’étude a été réalisée par Censuswide au nom d’Emirates en juin 2017. Les résultats de ce sondage en ligne effectué en Grande Bretagne ont été vérifiés et sécurisés. L’échantillon était constitué de 2 006 parents ayant des enfants âgés de 0 à 12ans. Pour compléter le Quotient de l’Ennui de l’Enfant, le Dr Sandi Mann a également observé 90 enfants âgés de 6 mois – 11 ans dans le jeu, pour déterminer leur comportent dans la vie réelle.

On part où?