Brad Pitt dans les étoiles, une histoire d’amour magistrale et une fresque rurale coup de poing: voilà le menu des salles obscures en octobre!

01

AD ASTRA

Après avoir joué les cascadeurs hippies pour Tarantino, Brad Pitt se retrouve sur orbite dans le nouveau film de James Gray (réalisateur-icône du cinéma indépendant américain de Two Lovers La Nuit nous appartient) dans la peau d’un astronaute autiste à la recherche de son père (Tommy Lee Jones) disparu lors d’une mission sur Neptune. Une méditation SF et existentielle sur les liens père-fils.

  • EN SALLES LE 18/09.
02

AU NOM DE LA TERRE

Guillaume Canet et l’actrice flamande qu’on adore Veerle Baetens (Alabama Monroe, Duelles) se retrouvent dans la peau d’un couple d’agriculteurs dans cette fresque familiale et rurale signée Édouard Bergeron (lui-même fils d’agriculteurs) qui se présente comme un regard au long cours sur un monde agricole en détresse.

  • EN SALLES LE 9/10.
03

Portrait de la jeune fille en feu

« C’est un sentiment doux à vivre, l’égalité », énoncent Adèle Haenel et Noémie Merlant, les héroïnes du chef-d’œuvre de Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu, l’histoire d’amour d’une peintre et de son modèle dans la France corsetée du 18e siècle. « Le scénario m’a bouleversée par sa forme, son élégance et sa sobriété. Il permet d’aller dans l’intime et la vérité des choses. Il montre comment une histoire d’amour peut nous nourrir en tant qu’artiste et en tant que femme », analyse Noémie Merlant. « Avant ce film, je ne connaissais rien à l’histoire des femmes peintres, qui ont été déshistoricisées, dépolitisées », complète Adèle Haenel. Ce film, récompensé par le Prix du meilleur scénario au dernier festival de Cannes, est le 4e long métrage de la cinéaste française (Naissance des pieuvres, Tomboy, Bande de filles).

  • PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU, EN SALLES LE 2/10.

Plutôt séries?