On aurait pu penser que les marques se lasseraient de ces jeunes gens faisant la pluie et le beau temps sur les réseaux sociaux. Mais leurs millions de followers, qui en font d’incroyables vitrines publicitaires, restent un argument de poids.

Chiara who?

Une récente étude de Launchmetrics montre cependant que les labels de mode recherchent désormais la qualité plutôt que la quantité et que beaucoup préfèrent miser sur les instagrameurs ayant entre 10 000 et 100 000 followers, dont la communauté, parce que plus petite et plus ciblée, est plus facile à cerner.

Les marques ne sont plus que 9 % à vouloir investir dans des méga-influenceurs, type Chiara Ferragni. Compte tenu des trop nombreuses collaborations qui unissent ces stars de la toile aux labels de mode, le message de chacune des marques est moins visible (car perdu dans la masse) et donc moins percutant. Conclusion: il y a de la place (enfin surtout de l’espoir) pour tout le monde.

Un créneau qui a profité à Ami & Aya, des jumelles de Tokyo qui affichent des cheveux roses et un style vestimentaire très particulier.

Non contentes d’avoir popularisé et rendu très hype le concept de «twinning» (qui consiste à assortir en permanence sa tenue à celle de son partenaire de sortie), elles ont aussi développé une ligne de vêtements (Jouetie). Leurs profils Instagram @ayaxxamiaya et @amixxamiaya comptent tout de même déjà 100 000 followers.

Planète Instagram: