Sans risque, le 10 years challenge? Pas selon les experts, qui s’inquiètent des dangers de ce nouveau challenge devenu viral.

Un challenge bon enfant

On les voit fleurir comme des paquerettes partout sur les réseaux sociaux, de Twitter à Instagram en passant par Facebook: les utilisateurs raffolent du tout dernier challenge à la mode, le « 10 years challenge ». Le but? Publier un petit montage de deux photos de soi, en 2009 et en 2019, pour montrer le avant/après à dix ans d’écart. Un petit jeu bon enfant, a priori, qui a même emballé les people, qui n’en finissent pas de poster selfies et autres photos compromettantes (ou pas) sur leurs réseaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eva Longoria Baston (@evalongoria) le

Vous souhaitez protéger davantage votre vie privée sur les réseaux sociaux? Pensez à supprimer ces informations de votre profil Facebook!

Sauf que…

De prime abord, pas de quoi s’alarmer, nous direz-vous. Sauf que depuis quelques jours, les experts commencent à s’inquiéter de ce challenge devenu viral. La raison? Ils soupçonnent Facebook (également propriétaire d’Instagram) d’avoir lancé ce challenge dans le but de récupérer les données de millions d’utilisateurs, et plus particulièrement leurs portraits, afin de développer de nouveaux algorithmes. Le professeur Kate O’Neill explique ainsi au magazine Wired: “Imaginez que vous vouliez entraîner un algorithme de reconnaissance faciale basé sur des caractéristiques liées à l’âge (par exemple, pour savoir à quoi vont ressembler les gens en vieillissant). Idéalement, vous auriez besoin une base de données à la fois vaste et précise de photos de personnes. Cela serait d’une grande aide de savoir l’écart exact séparant les deux photos. Disons, 10 ans.” Un moyen détourné pour le géant d’Internet de récolter des millions de précieuses données et de se faciliter – grandement – le travail.

Facebook, déjà dans la tourmente en ce qui concerne la récolte des données de ses utilisateurs, se défend d’ores et déjà d’être à l’origine du challenge.

Lisez aussi: