Il y a Saint Tropez, Cannes et Antibes. Et puis, il y a tout le reste: des hotspots parfois moins connus, mais hautement recommandables car rétro, attachants et rudement sympas. De passage à Menton, @mariehonnay en a repéré 6, à tester tout le temps (donc pas qu’en été).

6 bonnes idées à Menton et ses environs

Le Petit Prince (pour les sirènes, uniquement)

Ce restaurant au nom joliment poétique est la table de l’hôtel Prince-de-Galles à Menton. La toute nouvelle équipe en place autour d’Alexis Chaillou, un chef hypra-talentueux (il a fait ses armes dans des cuisines étoilées de la côte), propose une expérience gourmande et légère autour de propositions méditerrannéenes teintées d’accents japonisants. Allez-y pour luncher ou dîner face à la mer dans un joli jardin rempli de cactus (ou dans la salle décorée d’affiches vintage) avec le bruit des vagues en guise de BO. Notre conseil: misez sur un plat de poisson (Loup, Saint-Pierre…). Tout est frais, de saison et cuisiné avec originalité. Au moment du dessert, commandez (histoire de vous mettre dans l’ambiance) un Monte-Carlo, un petit pêché aux fruits rouges tout simplement divin.

La Villa Ephrussi de Rothschild (Lunch with a view)

Située à Saint-Jean-Cap-Ferrat, entre Nice et Monaco, ce palais rose de style Renaissance, joyau de la Côte d’Azur construit vers 1910, est l’oeuvre d’une femme, Béatrice de Rothschild, une fémininste avant l’heure fan de sport, d’art et d’animaux. Un lieu hors-du-commun qui surplombe la mer, à voir pour ses jardins (9 en tout), pour le mobilier et les collections de porcelaine divines et pour son restaurant/salon de thé. Aux commandes: une femme (comment en aurait-il pu être autrement…), la chef Aude Filipowski dont les salades sont inspirées et inspirantes. Un must absolu.

San Remo (pas qu’en chanson)

Sanremo, c’est le festival évidemment (oui, celui qui a célébré Ricchi e Poveri, Eros Ramazzoti et tous les chanteurs de charme italiens que vous faites semblant de ne pas aimer). C’est aussi une ville du bord de mer au charme suranné. Un must pour les fans de vintage. Dans la Via Giacomo Matteotti (là où vous trouvez le théâtre Ariston, QG du festival), ne manquez pas de passer la porte de La Vintageria, une petite boutique vintage démente ouverte tout récemment. Juste à côté, le Festival Café sert des cafés forcément parfaits, des wraps fourrés à la mozza et des glaces de dingue.

 

La Colombale (pour vos posts insta)

Planté sur le bord de Mer, au coeur de Menton, le restaurant du Casino Barrière se savoure d’abord de loin. Avec son enseigne lumineuse qui se détache sur le ciel changeant au fil des saisons et des heures du jour (et de la nuit), ce lieu est un repère et un hotspot très photogénique. Réservez une table à la terrasse du Colombale un midi et profitez d’un déjeuner « with a view ». Les gambas grillées au citron sont un must absolu.

La Villa Paloma (pour les férues d’expos)

A Monte Carlo, vous pouvez évidemment écumer les boutiques chics (à ce propos, découvrez Czarina, une enseigne déco et accessoires du monde: notre coup de coeur de cet été), mais avant de quitter le Rocher, vous devez absolument visiter l’une des deux implantations du Nouveau Musée de Monte Carlo. Jusqu’en novembre, la sublime Villa Paloma accueille une expo de Tom Wesselman, géant du pop art.

Le musée Jean Cocteau (comme à Liège)

Inauguré en 2011, le musée Jean Cocteau de Menton abrite des expos hommage à l’artiste (toutes issues de la collection du Belge Séverin Wunderman qui a légué 1800 oeuvres à la ville dont il était tombé amoureux), mais aussi d’autres rendez-vous inspirants. Signé Rudy Ricciotti, (le musée de la Boverie à Liège, c’est lui), le batiment futuriste qui abrite le musée est tout simplement dément. Ouvert sur la mer (et archi inagrammable), il se savoure de jour, de nuit, de l’intérieur et de l’extérieur.

Depuis Menton, il vous est facile de rejoindre toutes ces destinations en voiture (bien-sûr), mais aussi en train ou en bus. Le plus souvent en longeant la mer. Un petit plaisir en bonus.

Lisez aussi: