On écoute quoi pour passer le cap de la nouvelle année? Plutôt électro ou bon vieux rock’n’roll? À vous de trancher!

01

JEAN-LOUIS MURAT – TRAVAUX SUR LA N89 (PIAS)

On aime quand l’Auvergnat nous emmène par monts et par vaux, sur le chantier de sa créativité débridée, au carrefour entre le chant des oiseaux, les arrangements rétro et l’électro, le bruitage et les mélodies addictives. À l’écoute de cet ovni musical poétique, au détour d’une pensée pascale, d’une histoire d’amour, de dispute, de paternité ou de chat, on pense à certains concerts aux impros génialement en vrille que Murat nous avait offerts au début des années 2000.

02

PETIT BISCUIT – PRESENCE (PETIT BISCUIT MUSIC/BELIEVE DIGITAL)

Le Petit Prince français de l’électro s’offre un 1er album pour son… 18e anniversaire. Et quel album! Fort de treize années d’étude du violoncelle, Mehdi Benjelloun compose et produit des morceaux à l’équilibre parfait, à la structure sophistiquée, aux ruptures de rythme exaltées, où les voix dialoguent avec les instruments. Le single qui l’a fait connaître, Sunset Lover, affiche plus de 350 millions de streams. Et ce n’est qu’un début.

03

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS – WHO BUILT THE MOON? (PIAS)

Deux mois après Liam, Noel Gallagher, l’aîné des frères ennemis de feu Oasis, revient sur le devant de la scène avec un 3e album à l’énergie communicative. Le « Chief » — comme il se fait appeler par son staff — y rompt avec la britpop pour embrasser un rock volontiers psyché beaucoup plus large et contemporain, mâtiné d’électro, de pop et de refrains tubesques.

PLUS DE CULTURE: