Histoire mystérieuse, roman étonnant et personnages attachants: Anne-Lise Remacle vous concocte une valise littéraire sur-mesure pour vos vacances.

01

DU CÔTÉ DE LA TAMISE

Par une nuit sombre, dans une auberge à l’ancienne, hommes et femmes se racontent des histoires pour mieux faire passer la nuit. Arrive Henry Daunt, photographe, grièvement blessé, qui porte dans les bras ce qui semble être une poupée de cire géante, puis le corps sans vie d’une fillette. Quelques heures plus tard, l’enfant se réveille. Qui est-elle ? Muette, la petite ne risque pas d’être d’une grande aide. Se pourrait-il qu’elle soit la fille disparue que les Vaughn croient kidnappée depuis deux ans ? Ou la petite-fille des Armstrong, qui viennent de découvrir la liaison de leur fils ? Henry et l’infirmière Rita Sunday vont enquêter des mois durant et ne sont guère au bout de leurs surprises.

Un nuage de magie dans le thé : au-delà de son contexte hivernal, vous frissonnerez des orteils sur votre transat grâce à l’atmosphère mystérieuse de ce roman. Dans ce contexte de communauté au bord du fleuve, où les légendes et le folklore se distillent à l’envi, la frontière entre réalité et fiction est toujours poreuse.

  • IL ÉTAIT UN FLEUVE, DIANE SETTERFELD, TRAD. DE L’ANGLAIS (USA) PAR CARINE CHICHEREAU, 408 P., ÉD. PLON.
02

LOST IN CASABLANCA

En voyage dans un Casablanca de restaurants et chaînes internationales, une femme se fait voler ses effets personnels. Une méprise de la police lui fait endosser l’identité d’une certaine Sabine Alyse, comédienne. À mille lieues de sa vie de future divorcée sans enfant de Dellis Beach, la voilà amenée à jouer les doublures dans un tournage. À mesure qu’elle doit feindre les gestes d’une autre, c’est sa propre vie de de femme invisible qui remonte à la surface.

Valise à double fond : sous couvert de passivité et d’acceptation d’une vie en demi-teinte, la protagoniste se laisse embarquer dans une voie détournée pour s’affranchir des poids qu’elle porte symboliquement. Voilà un roman étonnant qui se joue de nous et des blessures intimes.

  • LES HABITS DU PLONGEUR ABANDONNÉS SUR LA PLAGE, VENDELA VIDA, TRAD. DE L’ANGLAIS (USA) PAR ADÈLE CARASSO, 256 P., ÉD. ALBIN MICHEL.
03

VOYAGE INTÉRIEUR EN ITALIE

Erri Gargiulo se définit comme un toxicomane de l’espoir. Il a deux pères, une mère et demie et une kyrielle de demi-frères et sœurs plus ou moins hauts en couleur. Il
fait partie de ces enfants qui ont grandi entre deux familles et qui ne savent jamais sur quel pied danser. À 40 ans, c’est un homme fragile et ironique, spirituel mais incapable de choisir et de s’imposer. Toujours dans la retenue, Erri n’exprime jamais ses émotions mais les somatise, laissant son estomac en vrac. Mais un jour, sa femme, avec qui il cherche depuis des années à avoir un enfant, lui annonce qu’elle le trompe et le quitte. Sera-t-il enfin prêt à reprendre les choses en main et à s’affirmer ?

Un cappuccino à la mélancolie : malgré son apparente inaptitude au bonheur et son intériorité tiraillée, on s’attache à ce personnage tour à tour déprimé et drôle (à dessein ou malgré lui). Le roman nous dit assurément quelque chose des frictions personnelles des hommes et des familles recomposées.

  • LA TRISTESSE A LE SOMMEIL LÉGER, LORENZO MARONE, TRADUIT DE L’ITALIEN PAR RENAUD TEMPERINI, 382 P., ÉD. BELFOND.
04

TU SERAS UN HOMME, MON FILS…

Sam, privé de mère à 13 ans, doit désormais refaire connaissance avec son père taciturne et ancien vétéran du Vietnam, auparavant si souvent absent pour le travail. Bien décidé à quitter leur maison où trop de souvenirs l’affectent, le veuf souhaite endurcir son adolescent. Il l’emmène à Tangalooma, la plus grande station baleinière de l’hémisphère sud basée à Moreton. En s’interrogeant sur la transmission de la masculinité dans un contexte de deuil, Ben Hobson signe un premier roman beau mais âpre.

  • LE RÊVE DE LA BALEINE, BEN HOBSON, TRAD. DE L’ANGLAIS (AUSTRALIE) PAR ALEXANDRE LASSALLE, 382 P., ÉD. RIVAGES.
05

TROUVER ANCRAGE

Premier roman de Claire Messud (La Fille qui brûle), publié en version originale en 1995, Avant le bouleversement du monde s’attache aux quêtes initiatiques de deux sœurs séparées depuis une enfance compliquée à Londres. Emmy, partie en Australie pour se marier mais désormais divorcée, cherche à se reconnecter à elle-même à Bali. Victoria, très attachée à sa foi, la sent un jour vaciller et prend le large vers Skye, alors qu’elle ne s’était jamais aventurée hors de son périmètre restreint. Parviendront-elles à l’apaisement ?

  • AVANT LE BOULEVERSEMENT DU MONDE, CLAIRE MESSUD, TRAD. DE L’ANGLAIS (USA) PAR BÉATRICE GUISSE-LARDIT, 384 P., ÉD. GALLIMARD.

Vous préférez les séries?