Même si les rayons du soleil nous poussent à rester en terrasse, voici 5 excellents films qui vont vous faire craquer!

KINGS

Los Angeles, 1992. Tandis que les émeutes raciales secouent l’Amérique, une femme de la communauté afro-américaine tente de protéger les enfants qu’elle a recueillis, tandis que les adolescents s’engouffrent dans la violence. Saluée comme la Sofia Coppola turque après la claque Mustang, la cinéaste prodige Deniz Gamze Ergüven réunit Halle Berry et Daniel Craig pour un drame social et familial intense qui convoque la mémoire douloureuse de Rodney King (Afro-Américain passé à tabac par des policiers acquittés). Un film imparfait mais dont l’audace et le propos restent remarquables.

  • EN SALLES LE 4/7.

GUEULE D’ANGE

Marion Cotillard s’annonce surprenante en cagole du Sud qui abandonne sa fille de 10 ans après une rencontre en boîte de nuit, dans ce premier long-métrage signé Vanessa Filho, sélectionné au dernier Festival de Cannes. Pour le rôle de Marlène, l’actrice oscarisée dit s’être inspirée des sœurs Kardashian. Avec sans doute aussi un peu de Loana. À vous de voir.

  • EN SALLES LE 20/6.

TULLY

Mères au bord de la crise de nerfs, ce film est pour vous. Les créateurs de Juno et Young Adult convoquent Charlize Theron en mère de famille qui ose faire appel à une nounou de nuit à l’arrivée de son troisième enfant. Une comédie féminine sur le burnout maternel, dans lequel l’actrice sud-africaine ne se ménage pas face à Mackenzie Davis (vue dans Blade Runner 2049).

  • EN SALLES LE 11/7.

Plaire, aimer et courir vite

Dans Plaire, aimer et courir vite, le cinéaste français Christophe Honoré (Les Chansons d’amour) plonge dans sa mémoire, à l’été 1993, pour raconter une histoire d’amour entre un jeune étudiant (Vincent Lacoste) qui s’éprend d’un écrivain parisien plus âgé (Pierre Deladonchamps), à l’ombre des années sida. Comme un écho à l’émouvant 120 battements par minutes (sur les militants Act Up) et en résonnance avec le très romantique Call Me by Your Name (d’après un scénario de James Ivory), cette chronique amoureuse ravageante sélectionnée au dernier Festival de Cannes sera en compétition au prochain Festival international de Bruxelles, le BRIFF, du 20 au 30 juin.

  • EN SALLES LE 27/6.

À la dérive

Depuis The Descendents et Nos étoiles contraires, Shailene Woodley est la révélation américaine des années 2010, alternant grosses machines (la trilogie Divergente) et séries à succès (Big Little Lies). À 26 ans, elle revient devant (elle occupe tous les plans) et derrière (elle produit le film) la caméra avec Adrift (À la dérive), l’histoire vraie d’une navigatrice prise avec son amoureux (le Britannique Sam Claflin) dans une tempête au large de Tahiti en 1983. Adapté habilement par l’Islandais Baltasar Kormákur, le film se regarde comme un film catastrophe intimiste dans lequel l’héroïne conduit le récit avec une conviction et une sensualité impressionnantes. Un film physique et intelligent.

  • EN SALLES LE 4/7.

Vous faites quoi cet été?