Trois (bonnes) comédies françaises, un western moderne et une virée dans l’espace: voilà ce qu’on file mater au ciné en novembre! Par Juliette Goudot. 

01

LE JEU

Quand des amis (Stéphane De Groodt, Bérénice Béjo, Doria Tillier, Roschdy Zem…) décident de se lancer dans un jeu dangereux le temps d’un dîner (accepter de partager et débriefer en live tous les SMS, mails et autres messages Facebook), ça donne une comédie succulente sur le couple et la fidélité à l’heure du numérique. Et ça peut faire très mal.

02

LE GRAND BAIN

Gilles Lellouche passe derrière la caméra et déshabille ses collègues (Amalric, Canet, Poelvoorde) pour des cours de natation synchronisée (avec Leïla Bekhti en prof badass). Derrière cette discipline traditionnellement féminine, Lellouche réinvente les hommes et la comédie française.

03

EN LIBERTÉ!

Après Cible émouvante (avec Guillaume Depardieu et Marie Trintignant) et Les Apprentis, Pierre Salvadori renoue avec la comédie corrosive avec l’histoire d’Yvonne (Adèle Haenel, choc et glamour), veuve d’un flic ripoux, qui décide de sauver un homme emprisonné par erreur (Pio Marmaï, atteint de folie douce) tout en disant la vérité à son fils. Un film tendre et radical sur le pouvoir du rire et de la fiction dans nos vies.

04

LES FRÈRES SISTERS

Dans Les Frères Sisters, Jacques Audiard (Un prophète, De rouille et d’os) revisite le western dans une ambiance à la fois cool, jazzy et sentimentale. On y suit Charlie et Eli Sisters (Joaquin Phoenix et John C. Reilly), deux frères tueurs à gages dans l’Amérique de la ruée vers l’or (d’après un roman du Canadien Patrick deWitt). Tandis que leur fraternité bourrue se fendille sous le regard d’un scientifique classieux et d’un détective privé lettré (Jake Gyllenhaal) lancé à leurs trousses, le film monte en puissance et se regarde comme une méditation contemporaine sur la masculinité, prise en tenailles entre violence et fragilité.

05

FIRST MAN

Tandis que Ryan Gosling part sur orbite dans la peau de Neil Armstrong, pilote de la Nasa et premier homme à avoir posé un pied («petit pour l’homme, mais grand pour l’humanité») sur la Lune en 1969, Claire Foy éclaire de sa lumière mélancolique First Man (troisième film de Damien Chazelle après Whiplash et La La Land) dans le rôle de la desperate housewife américaine qui attend son homme. L’actrice britannique de 34 ans (révélée en Élisabeth II dans la série The Crown sur Netflix) affiche un calendrier chargé: elle sera l’héroïne hackeuse Lisbeth Salander du prochain volet de la saga Millenium (Ce qui ne me tue pas, en salles le 21/11).

PLUS DE CULTURE: