Entre Lisbonne la branchée et l’Algarve la torride s’étend une région splendide au cœur du Portugal. L’Alentejo combine joliment le rural et le chic, pour un séjour dans des hébergements étonnants, au charme irrésistible.

PARMI LES CHÊNES-LIÈGES

Un road-trip dans l’Alentejo, c’est traverser de vastes plaines désolées, longer des collines verdoyantes, tachetées du blanc des hélianthèmes (les « fleurs soleil »), du violet de la luzerne et du rouge pivoine du coquelicot. Grenier à blé du Portugal, l’Alentejo est aussi la région qui produit le plus de bouchons de liège au monde. Les Portugais n’entendent pas abandonner cette couronne à d’autres. Ils sont donc aux petits soins avec leurs arbres. On ne peut les dénuder de leur écorce que tous les neuf ans. Chacun est ainsi marqué d’un numéro pour le préserver d’un déshabillage prématuré. Le sol rocailleux est un paradis pour les vignes et les oliveraies.

LES PIEDS DANS LE SABLE

La péninsule de Comporta est une plage très courue, à une petite heure de route au sud de Lisbonne. Un littoral immaculé, sans aucune promotion immobilière gâchant l’horizon, où l’impétueux mais frisquet Atlantique attire quelques surfeurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alentejo (@visitalentejo) le

Au lieu de complexes de vacances et de plages bondées, on savoure à Casas Na Areia le luxe d’un simple pavillon de plage au style minimaliste au milieu des dunes. L’initiateur de ce joli ensemble de cabanons est João Rodrigues, qui le dirige en marge de ses activités de pilote et d’instructeur pour la compagnie aérienne portugaise TAP. João voulait surtout préserver l’essence du style architectural local. Les cabanons de pêcheurs typiques, en bois et en chaume, de cette région lui ont servi d’inspiration. Au sol, du sable. « Non seulement pour faire le lien avec le paysage, mais aussi parce que le sable ralentit la marche des occupants et les détend », explique João. Sous ce sable, un chauffage maintient une température agréable dans le lounge lorsqu’il fait plus frais. Les quatre chambres à coucher, logées dans d’autres cabanons, sont équipées d’un sol en béton pour éviter de se glisser sous la couette avec du sable sur les pieds.

DÉLICES MAISON

L’Alentejo renferme naturellement la belle et renommée ville d’Évora mais, pour la couleur locale, la région et les villages autour d’Alcácer do Sal valent aussi quelques arrêts. Ce qui fait l’intérêt du lieu, ce sont aussi deux excellentes adresses gastronomiques. La première est le Restaurante Flor, géré par trois amies qui régalent midi et soir, depuis quinze ans, la population de délices faits maison. Le tout pour trois fois rien. Nous vous recommandons aussi le Café Restaurant O Nene, où on mange le poisson au poids. On choisit le poisson au comptoir et il est grillé devant vous, nappé d’une sauce délicate à l’huile d’olive, à l’ail et à la coriandre. N’oubliez pas de goûter le délicieux fromage de chèvre frais en entrée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alentejo (@visitalentejo) le

Nous rejoignons la petite ville de Montemor-O-Novo, qui fut jadis un bastion entouré de remparts. Aujourd’hui, de hauts et épais murs en pierre naturelle font de l’hôtel tout proche, L’And Vineyards, un havre de luxe et d’exclusivité. Il comprend non seulement un hôtel avec spa, mais aussi une partie résidentielle avec des villas et un wine club où les propriétaires peuvent produire un cru issu de leurs propres vignes.

AU LIT, SOUS LE CIEL ÉTOILÉ

Les 22 suites sont équipées d’une grande fenêtre, à ouverture électrique, pour admirer le ciel étoilé au-dessus du lit. Les suites méritent également leurs étoiles pour leur confort : une belle grande baignoire en pierre naturelle et des patios intérieurs et extérieurs avec feu ouvert. Le petit-déjeuner, qui a tout d’un brunch, est servi dans le restaurant ou sur la belle terrasse, avec vue panoramique sur le paysage. En journée, des plats légers sont proposés et en soirée, place à la gastronomie fine avec des produits bio de la région. La cave, qui regorge de tonneaux de vin, se profile comme une invitation à de multiples dégustations. Les

« Les cieux de l’Alentejo sont parmi les moins pollués par la lumière en Europe »

vertus du vin se retrouvent même dans le petit mais élégant spa avec piscine intérieure, qui propose de l’œnothérapie. Par beau temps, la grande piscine extérieure donne sur les vignes et, au loin, Montemor-O-Novo.

L’ARRIÈRE-PAYS

Après Évora, nous prenons la direction du petit village de montagne romantique de Monsaraz et de l’immense Lago Alqueva, le plus grand lac artificiel d’Europe. José António Uva a décelé un potentiel touristique dans cette région tranquille pour les voyageurs qui n’aiment rien autant que les petits plaisirs de la vie. Comme la beauté des nuits d’encre. Les cieux de l’Alentejo sont en effet parmi les moins pollués par la lumière en Europe. Silence, espace, aucune industrie ou autoroute à la ronde, mais plusieurs petits restos abordables qui proposent une cuisine pure, très savoureuse.

ALENTEJO EN PRATIQUE

Y ALLER

Un vol de TAP vous emmène de Bruxelles à Lisbonne en 2 heures 45 environ, à partir de 119 €. Au départ de Lille, Easyjet propose également des vols pour Faro et Lisbonne. Depuis ces villes, la grande région de l’Alentejo n’est qu’à une heure et demie de voiture. Sunny Cars propose des voitures de location, comprenant un éventail d’assurances très complet, à partir de 89 € la semaine. Pour un cabrio, comptez au moins 239 € la semaine. WWW.FLYTAP.COMWWW.EASYJET.COMWWW.SUNNYCARS.BE.

NOS HÉBERGEMENTS PRÉFÉRÉS

Casas Na Areia
Au départ de Lisbonne, il ne faut qu’une petite heure de route, plein sud, pour le rejoindre. Le lieu de villégiature est bien caché à côté d’un sentier de sable. À cinq minutes en voiture, on trouve un petit supermarché, des restaurants et des bars. L’océan est à 20 minutes. WWW.CASASNAAREIA.COM.

L’And Vineyards
À une heure de route à l’est de Lisbonne. Domaine viticole avec vastes chambres luxueuses. WWW.L-AND.COM/EN/HOTEL-OVERVIEW.HTML.

Hôtel São Lourenço do Barrocal

Membre de l’Utopian Hotel Collection, un groupe d’établissements d’exception. Situé tout près de Corval, à une heure et demie à l’est de Lisbonne. WWW.BARROCAL.PT.

3 HÔTELS FLAMBANT NEUFS

Craveiral
À proximité de l’océan et du petit village de Zambujeira do Mar, cet hôtel se niche dans 9 ha de verdure. Craveiral est un bel exemple du nouveau chic farmhouse exprimé dans de jolis studios et cabanons. Hébergement idéal pour les familles et les petits groupes d’amis. Des plats savoureux « de la ferme à la table », plus piscine intérieure et extérieure. WWW.CRAVEIRAL.PT.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Craveiral (@craveiral) le

Casa Azimute
Les Flamands Andy Didden et Danny Puype ont échangé la Belgique pour cette région tranquille entre Lisbonne et l’Algarve. Casa Azimute abrite quatre chambres et deux suites sobres, avec vue sur les champs infinis de chênes-lièges et d’oliviers du Monte dosSantos, le domaine privé de 28 ha. WWW.CASA-AZIMUTE.PT.

Hôtel Santiago
Cette nouvelle adresse dans la petite ville de Santiago do Cacém met l’accent sur l’exquise gastronomie de l’Alentejo. Le décor est frais et moderne. Le restaurant A Terra est doté d’une belle grande cuisine ouverte où des mets locaux sont servis. Chaque semaine, vous pouvez participer à des ateliers de cuisine et à des visites guidées pour découvrir la scène culinaire de la région. WWW.SANTIAGOHOTEL.PT/EN/COOKING.

Envie d’en savoir plus? Découvrez notre dossier spécial Alentejo dans le GAEL d’avril, disponible en librairie!
GAEL avril

+ d’infos tourisme: