De passage à Marrakech à l’occasion de la quatrième édition de l’Oasis Festival, un rendez-vous qui marie le meilleur de la musique électronique et un joli mix lifestyle (food, art contemporain, mode, design…) – tout ça dans le cadre boho chic du très cool hôtel Fellah -, Marie Honnay a collecté 9 belles idées inspirées de l’univers éclectique de l’Oasis.
 

Nos 9 inratables à Marrakech

L’Hotel Fellah

Situé à 17 kilomètres de Marrakech sur la route de l’Ourika, aux portes du désert, le Fellah est un hôtel aux accents rustico-pop qui offre une vue imprenable sur les montagnes de l’Atlas. Ajoutez à ça une déco qui dégomme, un jardin exotique carrément sublime et des bassins de nage parfaitement intégrés dans le paysage… Attendez-vous à y passer un séjour carrément chill entre séances de yoga, farniente autour de la piscine, découverte arty et dinettes boho chic.

Le Naoura

Petite soeur du Fouquet’s Parisien, la table de l’hôtel et Riyads Barrière Le Naoura est un mariage parfait entre art de vivre à la française et ambiance marocaine. Notre conseil: réservez une table au bord de la piscine, un vendredi ou un samedi soir pour profiter, en bonus, d’un concert live. Divisée en deux sections (une française et une marocaine), la carte offre un joli aperçu de ce que peur donner la collaboration entre deux chefs issus de cultures différents: le Français Pierre Gagnaire et le chef marocain Issam. Notez que même si vous misez sur un plat européen, les propositions à base de poissons sont issues de la pêche locale. Normal: le port d’Essaouira n’est qu’à une heure de route à peine.

Le Jardin Secret

Le Jardin Secret est un lieu magique, mix de tradition arabo-andalouse et marocaine. C’est à un architecte italien (propriétaire du restaurant La Maison Arabe situé juste en face) que l’on doit la rénovation de ce palais rouvert en 2016 après 3 ans de travaux. Les origines du complexe composé d’un palais et de deux jardins (un exotique et un islamique) et situé en pleine Medina remontent à l’époque de la dynastie saadienne, il y a plus de quatre cents ans. En fin de visite (juste après avoir gravi les marches qui mènent à la tour: la vue sur la ville aux 400 mosquées est à tomber), ne repartez pas sans avoir pris le temps de déjeuner sur la terrasse surplombant le second jardin. Le lieu est d’une quiétude telle que vous avez du mal à croire que vous êtes en pleine Medina.

Le Foundouk

A la nuitée tombée, votre taxi vous emmène dans le quartier des tanneurs, l’un des plus typiques et mystérieux de la Medina de Marrakech. C’est là que vous trouverez Le Foundouk, Si le temps le permet, réservez une table sur le rooftop. C’est probablement l’un des plus magiques de la ville ocre. Créée en 2002, cette adresse phare des nuits marocaines est un petit écrin de bon-goût. Commandez un cocktail, puis un couscous divin servi par une équipe aussi discrète qu’adorable. Notez que l’intérieur du restaurant affiche une déco sublime – tout en sobriété – qui donnerait presqu’envie qu’il pleuve pour s’y installer en mode très chill.

La Mamounia

Un Palais des Milles-et-Une Nuits: c’est l’une des définitions qui vient à l’esprit lorsqu’on pénètre dans cet hôtel, probablement le plus mythique de la ville. Vous pouvez vous y arrêter le temps d’un verre ou d’un dîner. Allez-y en tous cas avant la tombée de la nuit histoire de pouvoir vous balader dans les très beaux jardins de ce palace inauguré il y a 90 ans. Ne manquez pas non plus d’explorer les différentes salles du rez-de-chaussée. Bien que traditionnel et très opulent, le décor est d’une classe folle entre marbre, velours et éclairages tamiseés. Le restaurant italien, l’une des trois tables de La Mamounia, sert une cuisine fine et parfumée. Mention spéciale à la petite – mais ultra originale – carte de desserts signée Pierre Hermé.

Le Musée de la Photographie

Situé dans la Medina, à quelques mètres du Foundouk, ce très beau musée ouvert depuis 10 ans tout juste mérite le détour. L’objectif de ses deux fondateurs est de présenter aux visiteurs toute la diversité du Maroc au travers des images de photographes anonymes ou célèbres. Ne partez pas sans avoir pu admirer la vue qu’offre la terrasse panoramique de ce lieu à découvrir, ne serait-ce que parce qu’en marge de sa collection très riche, le musée soutient des actions éducatives dans le Haut-Atlas (construction d’écoles et plantations d’arbres). Envie d’un avant-gout? Consultez la photo du mois visible sur le site du musée.

Le Macaal

Installé en dehors de la Medina, sur la Route du Golf (juste à côté de l’hôtel Mandarin Oriental), le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) de Marrakech est un musée indépendant à but non lucratif. L’un des premiers du genre sur le continent, le MACAAL est dédié à la promotion de l’art africain. En marge de la collection permanente – dont le spectre dépasse largement celui de la création marocaine -, le MACAAL propose des expositions temporaires de très haut niveau. Engagé et engageant, l’art contemporain africain a le mérite de questionner et de bousculer nos certitudes tout en affichant un esthétisme qui vous prend à bras-le-corps (et le coeur). La preuve: les enfants l’adorent!

Le Mandarin Oriental

Implanté un peu à l’extérieur de la Ville, sur la route du Golf, ce lieu féérique et très zen est de ceux qu’on réserve aux occasions uniques. Si vous avez quelque-chose à célébrer, réservez une chambre ou tout simplement une table pour déjeuner dans ce complexe inauguré en 2015. Parfait mélange d’influences orientales et de tradition arabe, l’architecture et la décoration de l’hôtel, du spa (magique comme dans chaque établissement du groupe) et des jardins est à couper le souffle. Ici, tout n’est que sobriété, raffinement et souci du détail. Au Mandarin Oriental de Marrakech, l’expression « luxe calme et volupté » prend tout son sens.

Le Musée Yves Saint Laurent

Inauguré en 2018, ce musée dédié à l’oeuvre d’Yves Saint Laurent est installé dans un batiment contemporain couleur ocre, juste à côté de l’incontournable Jardin de Majorelle (à visiter absolument). A l’intérieur, vous y découvrirez 150 silhouettes emblématiques de l’oeuvre de ce couturier t tombé amoureux de Marrakech dans les années 60. Il y possédait une maison, la Villa Oasis qui ne se visite pas, mais qui jouxte le musée. Ne manquez pas de luncher ou de grignoter une pâtisserie au Café Le Studio, le restaurant de la fondation. Ce petit havre de paix est le point de chute obligé après une immersion féérique dans l’univers d’un créateur épris de voyages, imaginaires pour la plupart.

Les visiteurs de l’édtion 2018 de l‘OASIS FESTIVAL ont pu, dans le désordre, danser sur un set du dj/designer Virgil Abloh, plonger dans l’art africain au travers du pop up du Macaal, le musée d’art contemporain de Marrakech et se pâmer devant les créations d’Amine Bendriouin un designer marocain en vue dont la boutique située dans la Medina propose un savant mélange de mode fusion, de design et d’art. De quoi vous inspirer pour votre prochain périple, voire vous donner envie vous rendre à la cinquième édition de l’Oasis. 

Plus de voyages: