Envie d’un lunch sain, raffiné et pas trop copieux? Situé entre Ixelles et Saint-Gilles, Djo est l’endroit idéal pour une pause gourmande entre amis.

Vous cherchiez un nouveau point de chute pour vos sorties entre amis? Entre les fanas de bières, les cocktails’ addicts, ceux qui ne boivent pas d’alcool et les gourmands qui ne peuvent pas sortir sans grignoter: pas toujours évident de trouver une adresse qui contente toute la bande… Une carte de bières locales, des cocktails de caractères, des mocktails qui ne manquent pas de goûts et des grandes planches apéritives, DJO a tout compris aux sorties entre amis! Nous sommes parties à la découverte de cet établissement où convivialité et partage sont rois.

Une déco sobre, mais élégante

A-t-on déjà trouvé un établissement qui porte aussi bien son nom? « DJO, c’est un clin d’œil aux amis que l’on surnomme de cette manière. DJO est un pote, toujours de bonne humeur, toujours prêt à sortir boire un verre »: expliquent Maxime Grell et Louis Jones, les deux jeunes propriétaires de ce restaurant chaleureux situé entre Ixelles et Saint-Gilles. Ici tout le monde y trouve sa place: les mangeurs sur le pouce s’accouderont au bar, les gourmets s’attableront aux tables en bois et les amateurs de soleil se doreront la pilule sur la terrasse. On adore la déco boisée et chaleureuse de DJO. Au fond du resto, un grand bar orné de lampes originales et de quelques plantes vertes. Au-dessus du bar trône le menu, écrit à la craie sur des ardoises. Chez DJO, on s’y sent bien: la déco est cosy et sans chichi. À l’instar de leurs assiettes, les propriétaires ont misé sur des pièces de qualité parfaitement sublimées.

Un lunch à prix mini

Mais la grande nouveauté de Djo, c’est sa formule lunch. Du mardi au vendredi, vous pouvez déguster une entrée et un plat chez DJO pour seulement 17,50€. Un prix hyper raisonnable au vu des produits qui composent l’assiette! Chaque semaine, la carte change, mais vous aurez toujours le choix entre 2 entrées et 2 plats. Une formule sympathique et bon marché qui évite le gaspillage provoqué par les cartes interminables. Autre gros atout: DJO ne travaille qu’avec des petits producteurs et mise sur une cuisine locale et de saison. Vous n’êtes pas fan des plats affichés? Pas de panique, vous pouvez également vous restaurer à la carte, sans passer par le menu. Le restaurant propose un plat du jour à 13€ ou vous pouvez également opter pour des portions à partager qui font partie de la carte « traditionnelle » de DJO.

L’assiette

Bon, c’est bien beau de causer déco, nous direz-vous, mais qu’en est-il de l’assiette? Honnêtement, nous ne nous attendions pas à un tel coup de coeur. La carte des boissons est très riche (bières locales, vin, cocktails et mocktail). Lunch oblige, nous avons préféré éviter le coup de pompe post-alcool et nous nous sommes dirigées vers des mocktails. Nous appréhendions un peu ce choix, les mocktails proposés dans les bistrots étant souvent un mélange de jus de fruits et autres sirops ultra sucrés. Mais ce n’est pas l’habitude de la maison! Les mocktails de DJO ont autant de caractère que leurs version alcoolisés et sont tout aussi originaux (voire même un peu plus). Nous avons craqué pour un mélange framboises-blanc d’oeuf et un savoureux Perfect Valentine à base de citron, de sirop d’amandes et d’éclats de méringues. Une bombe!

Pour l’entrée, nous avons testé un tartare de boeuf à l’indienne et une poêlée de scampis sauce cacahuète. Si la qualité de la viande et l’assaisonnement du premier plat étaient parfaits, ils ne pouvaient être relégués qu’au second plan tant les scampis étaient fabuleux. Une sauce légère, bien relevée (mais pas trop) et des chips d’oignon pour relever le tout. Autant vous dire que le « sauçage » était obligatoire – hors de question de laisser ne fut-ce qu’un filet de sauce (et le pain est si bon en plus).

Côté plat, même si le dos de cabillaud avait l’air alléchant, impossible de résister à l’appel de la canette laquée. Nos estomacs ne furent pas déçus: chaque légume accompagnant la cannette étaient parfaitement assaisonné. Un régal! Verdict? Un lunch bon marché, des produits de qualité et un endroit hyper convivial à visiter entre potes ou entre collègues. À refaire sans modération!

  • DJO: Chaussée de Charleroi 227 – 1060 Saint-Gilles, ouvert du mardi au dimanche inclus

+ de bonnes adresses bruxelloises: