Stress, anxiété, précarité,… L’univers musical n’est pas à l’abri des problèmes de santé mentale qui touchent de plus en plus de monde dans notre société. De nombreux artistes ont choisi d’évoquer leurs maux dans leurs chansons. Un bon moyen de délier la parole autour d’un sujet encore trop tabou.

Ces dernières années, les études sur le bien-être au sein du secteur musical se sont multipliées. Et les résultats sont parlants. Selon une enquête réalisée par l’université anglaise de Westminster70% des musiciens seraient en souffrance psychique. Ce chiffre se fait ressentir à travers certaines chansons que nous entendons tous les jours, mais dont nous oublions parfois d’écouter les paroles.

01

Stromae – L’enfer

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

ll fait déjà partie de notre patrimoine culturel, le moment inoubliable où Stromae entonne sa chanson L’Enfer en plein JT de TF1. « J’ai parfois eu des pensées suicidaires. Et j’en suis peu fier. » Il chante à propos du burn-out et de la dépression, laissant planer le doute sur le côté plus ou moins autobiographique de chaque morceau, comme il l’a déjà fait par le passé. Quoi qu’il en soit, son coup d’éclat a fait le tour du monde et a mis le sujet de la santé mentale sur la table de façon éclatante.

02

Selah Sue – Pills

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« I wish that I could feel something, but the pills do what they do. » Dans ce single qui signe son retour, la chanteuse belge Selah Sue aborde son usage des anti-dépresseurs et l’effet qu’ils ont eu sur elle pendant de nombreuses années. Elle a confié à un quotidien qu’elle les avait remplacés par des truffes psychédéliques. Le nouvel album de Selah Sue a d’ailleurs été baptisé Persona, ce qu’elle explique par son besoin de laisser s’exprimer ses différentes personnalités.

03

Adèle – My little love

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

La chanteuse pop britannique Adele touche les cœurs depuis son album 19 en 2008, avec des chansons comme Chasing Pavements et Make You Feel My Love. Son dernier disque, 30, traite des suites de son divorce, du difficile rétablissement psychologique et de l’anxiété qui l’accompagne. Dans la chanson My Little Love, elle s’adresse à son petit garçon Angelo et lui explique qu’elle passe une mauvaise journée et se sent anxieuse, stressée et paranoïaque.

04

Kae Tempest – I saw light

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

« Je me trouvais dans un endroit terriblement sombre et cet album a été pour moi comme une longue échelle qui me guidait vers la lumière. Ou, comme je le chante : “It went dark, I saw light.”» Ce sont les mots de l’artiste de slam et de rap britannique Kae Tempest. L’artiste parlait de la dépression qu’iel* avait connue les dernières années. D’autres morceaux de son album The Line Is A Curve font référence à cette période.

*Kae Tempest est non binaire, d’où l’absence de termes genrés dans son discours

05

Billie Eilish – everything i wanted

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lorsqu’elle écrit ce morceau, Billie Eilish est en pleine dépression. Elle vient de rêver de son propre suicide. «Cette chanson était une manière d’explorer toutes ces choses que je ressentais sans me faire du mal.» La chanteuse âgée de 20 ans se confie régulièrement quant aux problèmes de santé mentale dont elle souffre depuis sa puberté précoce. À l’âge de 13 ans, elle commence à se sentir déprimée, déteste son corps et est sujette à des crises d’anxiété. Sa notoriété soudaine alors qu’elle n’a que 15 ans est ensuite très mal vécue par la star, qui commence même à développer des idées suicidaires. Elle confiera plus tard être également atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette. Aujourd’hui, la jeune femme va beaucoup mieux. À travers ses textes, elle espère sensibiliser à l’importance de soigner sa santé mentale.

Lisez aussi: