Rien que d’y penser, vos orteils se rétractent déjà dans vos tongs. La fin des vacances annonce le retour au rythme ensorcelant des réveils forcés, achats urgents et agendas subitement archipleins. Le tout saupoudré d’incertitudes covidiennes… Les remèdes de GAEL.

Les années passent et se ressemblent, la rentrée suscite toujours autant de stress. Tâches à finir pour hier, embouteillages sur le ring, quête urgente d’une latte 30 cm en plastique incassable exigée par la titulaire et incertitudes diverses liées à un virus invisible. Comment ne pas imploser dès la rentrée? Quelques astuces de la rédac’ pour survivre à stresstembre!

Connaissez-vous le mindfulness, la technique magique pour gérer son stress?

Les conseils de la rédac’

01

L’ANTISTRESS D’ANNE-SOPHIE KERSTEN, RÉDACTRICE EN CHEF

« J’ai tendance à espérer chaque année que la rentrée ne sera pas tendue, à refuser l’idée d’un emploi du temps exigeant, saupoudré de navettes et de nuits trop courtes. Chose qui va pourtant se produire ! Cette année, je me laisse porter par l’expression chère aux AA (relue récemment dans l’excellent roman Mille Morceaux de James Frey) :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer de qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »

C’est étrange, mais cela m’apaise déjà d’accepter qu’en effet, septembre sera moins zen qu’août. Du coup, j’arrive à me focaliser sur ce que je peux changer par rapport à l’année passée : prévoir des journées de travail moins denses, bloquer plus de plages de détente. Et fini de laisser les moments de sport au hasard, sinon je les zappe trop souvent. Je vais viser la Voie du Milieu chère aux taoïstes, un pied dans mes “obligations” (que j’aime, en fait, quand elles elle ne me débordent pas) et un pied dans le plaisir. »

02

L’ANTISTRESS DE NATHALIE BALSING, EXPERTE DÉCO

« En vacances, je conviens d’une date, pour moi comme pour mes enfants, avant laquelle on ne parle pas de l’école ni du retour au boulot. Il faudra attendre jusque-là avant de se jeter dans les courses de matériel scolaire. Mais oui, il restera de jolis cartables en rayons ! Si je sens qu’un sujet, comme les copains qui seront dans la même classe, tracasse un enfant, ou si moi-même je réfléchis au boulot, on écrit toutes ces pensées sur des papiers qu’on range dans une enveloppe jusqu’au jour J. Jusque-là, on profite. Chaque chose en son temps. »

03

L’ANTISTRESS DE CHARLOTTE VERSELE, EXPERTE TOURISME

« Les neuroscientifiques ont prouvé l’inefficacité du multitasking. Tenter de faire plusieurs choses en même temps diminue notre efficacité de 40 % mais augmente notre stress et notre sentiment d’insatisfaction. Je le vérifie quand je bosse à la fois sur gael.be, ma rubrique tourisme et les bonnes adresses “GAEL près de chez vous”, tout en essayant de réserver un AirB&B ! Je m’efforce donc de ne faire qu’une chose à la fois, sur la base d’un petit planning que je me dessine en début de journée. C’est parfois difficile de m’y tenir, parce que je reste tentée de passer d’une tâche à l’autre — surtout si des e-mails m’y invitent (une bonne raison pour ne pas les consulter tout le temps ! ) —, mais ça marche. »

04

L’ANTISTRESS DE LISE MILBOU, EXPERTE BEAUTÉ

« Lorsque je me sens stressée, je m’aide de ma respiration pour revenir au présent, éviter de partir en rumination dans mes pensées. Je consacre mon attention à l’air qui entre et qui sort par mes narines, je sens mon ventre se gonfler et se vider. Je le fais dans le train, dans l’ascenseur, quand un lourd document prend du temps pour se télécharger sur mon ordi… Une fois que j’ai bien le contact avec ma respiration, je compte jusqu’à trois en inspirant, et jusqu’à six en expirant. Les tensions redescendent. »

05

L’ANTISTRESS DE LAURA SWYSEN, EXPERTE FOOD

« Autrefois, je faisais des babysittings dans une famille où les parents réunissaient les enfants pour un apéro pré-rentrée et pour établir les accords de la nouvelle année, l’heure du coucher, le temps d’écran, l’argent de poche de chacun, etc. Ensuite, ils les écrivaient dans un petit livre, et plus personne ne revenait dessus. C’est vrai que tout roulait bien dans cette famille. J’y penserai quand j’aurai des enfants… Pour ma part, c’est autour des repas du soir et de mes bons bentos du midi que j’essaie de m’organiser, en établissant un menu pour les trois jours à venir et en faisant les courses une seule fois. »

Retrouvez ce dossier en intégralité dans le GAEL de septembre, disponible en librairie!

ZEN, RESTONS ZEN: