L’amour n’a pas d’âge. Mais il se transforme au fil des années. François et Maria, mariés depuis 60 ans, tentent de le mettre en mots. Par Johanna Laurent. Photo: Duncan de Fey.

FRANÇOIS (87 ans) & MARIA (93 ans). Ensemble depuis 61 ans, mariés depuis 60.

Maria : « Quand je me retourne sur ma vie, aujourd’hui, j’ai l’impression d’être passée d’un bond au-dessus des quarante dernières années. Ça a été si vite. »

François : « Je me rappelle quand même bien comment on s’est connus. C’était dans un petit dancing appelé le Chalet Suisse, à Louvain. On y dansait surtout le slow, Frank Sinatra, etc. Maria était une belle femme de 33 ans aux cheveux noirs. J’en avais 27.»

Maria : « Il venait toujours m’inviter à danser. J’étais déjà âgée et je ne pouvais plus attendre avant de trouver un homme. »

François : « On s’est fréquentés pendant un an et puis on s’est mariés. On habitait encore chez nos parents. J’étais souvent absent parce que je travaillais comme télégraphiste pour la force aérienne. »

Maria : « Notre grande chance, c’est qu’on ait pu avoir des enfants. » François : « Maria a fait deux fausses couches et a dû être opérée. Le gynécologue a dit qu’il ne nous donnait que cinq autres essais pour avoir un enfant. »

« Naturellement, on se dispute, c’est le lot de tous les mariages. Mais rester avec quelque chose sur le cœur, c’est la fin de tout. »

Maria : « Finalement, on a eu une fille et un garçon. Ce sont les plus beaux moments de ces soixante dernières années. Jusqu’à ce que je me fracture la hanche il y a deux ans, on a respecté la tradition de prendre l’apéritif ensemble tous les vendredis. C’est si agréable. »

François : « On a toujours profité intensément des moments simples en famille, du cours normal de la vie. Profiter l’un de l’autre et éviter les excès. On peut vraiment dire que l’amour est toujours là. Même si ce n’est pas le même que chez les jeunes couples. »

Maria : « Je ne pourrais plus vivre sans François. Même si je me fâche parfois sur lui. Je l’ai aimé et je l’aime encore. L’aide qu’il m’apporte est incroyable, même pour recoudre mes bas maintenant que je vois moins bien. »

François : « Si vous me demandez le secret d’une relation longue et heureuse, je dirais : parler. Il ne faut pas laisser couver des non-dits, sinon on finit par s’y heurter. Il y a des gens qui préfèrent se taire. Mais je trouve que cela favorise les dérapages. Naturellement, on se dispute, c’est le lot de tous les mariages. Mais rester avec quelque chose sur le cœur, c’est la fin de tout. »

Maria : « Entre-temps, on se fait vieux et on pense inévitablement au jour où l’autre ne sera plus là. »

François : « On espère pouvoir vivre ensemble encore le plus longtemps possible. On peut dire qu’on est encore en bonne santé pour notre âge. Ce n’est plus la force de l’âge, mais on doit bien en profiter. C’est le cas quand les enfants passent, quand on sort manger ou quand on passe des vacances à la mer. Deux fois par an, on retrouve les camarades de l’Association de la force aérienne, un moment très attendu. »

Maria : « Dis, on s’en sort pas mal, non ? »

François : « On s’en tire haut la main ! »

Découvrez notre dossier spécial amoureux en intégralité dans le GAEL de février, disponible en librairie!

Ce que vous réserve le GAEL de février

Lisez aussi: