C’est bien connu, selon le vieil adage, les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Mais sont-ils réellement incapables de s’accorder?

Selon une étude de la psychologue clinicienne Céline Hinnekens, réalisée à l’Université de Gand, les hommes et les femmes auraient réellement du mal à se comprendre. En effet, la spécialiste a expliqué sur Radio 1 qu’on ne ressentirait que réellement ce que l’autre veut dire dans 20% des cas.

Tout est question de débit

150 couples hétérosexuels ont participé à l’étude, tous âgés entre 18 et 76 ans, ensemble depuis un an et vivant ensemble. Face caméra, ils ont du débattre pendant 12 minutes sur un sujet de leur choix, mais un sujet qui provoque souvent des conflits au sein de leur relation. Ensuite, ils ont été invités à regarder les images, à donner leur avis et à faire part des sentiments de leur partenaire.

A l’issue de cet test, seuls 20% des participants sont parvenus à estimer correctement le ressenti de leur partenaire, alors qu’ils pensaient pourtant que ce dernier les comprenait. « Pas vraiment surprenant », déclare Céline Hinnekens à Radio 1. « En fait, au cours d’une discussion, nous nous concentrons principalement sur nos propres pensées: comment je me sens? Quel argument est-ce que je veux utiliser? Il reste peu de place pour réfléchir aux sentiments ou aux pensées de nos partenaires. De plus, le rythme des discussions est élevé, nous devons réagir rapidement et nous n’avons pas assez de temps pour réfléchir aux sentiments et pensées de nos partenaires. Le faire pourrait donc déjà ralentir la discussion ».

Comment mieux se comprendre?

Les femmes pensent souvent qu’elles comprennent mieux les hommes que l’inverse, mais c’est en réalité incorrect. « Nous nous comprenons au même niveau, les hommes et les femmes ne se perçoivent qu’à 20%« . Les pensées négatives à propos de leur partenaire sont typiques des femmes: « il ne m’écoute pas » ou encore « ça n’a pas d’importance« .

Céline Hinnekens pense que nous ne devrions pas paniquer à propos de ces 20%. « Il est sain que nous ne sachions pas toujours ce que notre partenaire pense. Au cours d’une telle discussion, ces pensées sur la relation ou le partenaire peuvent être négatives. Ces 20% sont donc un score sûr ».

Si vous souhaitez mieux vous comprendre, la clé est de faire la différence. Les couples qui n’ont pas été ensemble depuis longtemps obtiennent ainsi de meilleurs résultats que les couples qui ont été ensemble pendant une longue période. « Nous devenons habitués au fil du temps et passons à des pensées automatiques. Nous supposons que nous connaissons notre partenaire de bout en bout. »

À LIRE AUSSI: