“Quand la vie te donne des citrons, fais-en de la citronnade”, “Arrête d’être aussi négative” toutes ces injonctions à voir la vie du bon côté peuvent nous booster mais parfois, elles peuvent aussi avoir un effet néfaste sur notre moral.

Vous vous sentez déprimée ces temps-ci? C’est normal, c’est le classique blues automnal! On vous dit ici comment vous débarrasser de ce sentiment pesant.

C’EST QUOI ?

La positivité toxique est un principe selon lequel “même en présence de difficultés, on devrait toujours garder une attitude positive” explique l’ACSM (l’Association Canadienne pour la Santé Mentale). Cette pression de toujours devoir voir le verre à moitié plein peut venir de notre propre discours – en essayant de se convaincre que tout va bien – ou de nos discussions avec nos proches – qui essaient de nous redonner le moral. Cette obsession du positif ou ce déni du négatif peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé mentale sur le long terme.

Avez-vous déjà ressenti de la honte ou de la culpabilité parce que vous veniez d’éprouver une émotion négative ? Est ce que vous rejetez les émotions dites “négatives”? Vous ne vous autorisez jamais à voir l’aspect négatif d’une situation ? Si oui, vous êtes peut-être en train d’exercer une positivité toxique sur vous-même.

Quelles sont les conséquences?

Bien souvent, en niant nos émotions “négatives”, nous augmentons, inconsciemment, le sentiment de mal-être. Certes, il est essentiel de voir de temps en temps le verre à moitié plein, mais en niant constamment les sentiments négatifs, vous risquez de tout accumuler, au risque que cela explose un jour... “Lorsqu’on ignore les émotions désagréables, celles-ci ne disparaissent pas comme par magie. Elles risquent plutôt de s’accumuler et d’accroître le stress” souligne l’ASCM. Donc être positive oui, mais, avec modération.

De plus, en adoptant un comportement de positivité toxique pour obliger l’autre à toujours voir la vie du bon côté, vous empêchez votre ami de ressentir des émotions négatives. Il ou elle se sentira coupable de ressentir de telles émotions, alors qu’elles sont naturelles. Au lieu de parler avec vous de ses problèmes, la personne n’osera plus vous “déranger avec sa vision négative” et elle risque de s’isoler.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Comment se libérer de cette pression?

En adoptant l’optimisme tragique ! Ce terme nous vient du psychologue Viktor Frankl qui stipule que l’on peut tout à fait trouver un sens à sa vie et de l’espoir tout en reconnaissant l’existence de la souffrance, de la douleur et en fin de compte : des fameuses émotions “négatives”.

Ce que Viktor Frankle essaie tout simplement de nous faire comprendre est que la souffrance fait partie de la vie. Au lieu de l’écraser ou d’essayer de la tenir la plus éloignée possible de notre esprit, un optimiste tragique sait que les difficultés qu’il rencontre sont simplement un moyen pour lui d’apprendre et de grandir. 

Pour vous aider à reconnaître la positivité toxique et à lutter contre elle, ce tableau, repris par l’Instagrameuse Whitney Hawkins Goodman montre les phrases les plus courantes et leurs reformulations plus adaptées. On peut remarquer que la colonne de gauche, si elle n’est pas positive à 100%, permet de donner de l’espoir tout en reconnaissant la douleur de la personne.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Plusieurs podcasts et vidéos traitent de ce sujet alors s’il vous intéresse, n’hésitez pas à vous rendre ici et pour plus d’infos.

+ DE PSYCHO :