Qu’est-ce que je viens de dire?”, “Tu m’écoutes?“, “Je te l’avais dit hier…“, avouez-le ces phrases vous sont très familières… Que ce soit avec vos parents, vos frères et soeurs, vos amis ou votre conjoint, cela nous est toutes déjà arrivé (et plus d’une fois). Vous aussi vous pensez qu’on ne vous écoute que (très) rarement? La science nous explique enfin pourquoi.

Et si le manque d’écoute de notre partenaire était un signe d’amour? C’est une des conclusions d’un article paru début février, dans le New York Times. Son auteur, le journaliste Kate Murphy (qui a écrit l’oeuvre “You’re Not Listening: What You’re Missing and Why It Matters”), lève le voile sur ce phénomène de non-écoute qui nous énerve au plus au point. Selon lui (et sur base d’une étude publiée en janvier 2011 par le Journal of Experimental Social Psychology) ces malentendus seraient une conséquence de la “la communication de proximité”. 

L’impression de se connaître par coeur

Cette étude démontre, par différentes expériences, qu’un être humain a tendance à porter davantage d’attention aux discussions qu’il a avec un étranger, qu’à celles avec une personne de son entourage. La raison? Nous pensons connaître nos proches par coeur. Lors d’un échange avec notre conjoint, par exemple, nous avons l’impression de tellement bien connaître la personne devant nous que nous pensons pouvoir anticiper sa réponse, et ainsi ne pas devoir porter une trop grande attention au message qu’elle essaye de nous transmettre. Mais cela va également dans l’autre sens. Toujours dans cette optique, nous pensons que notre partenaire nous connaît assez que pour nous comprendre. Nous faisons donc l’impasse sur la clarté de nos propos, ce qui mène souvent à des malentendus ou à des conflits. (“Enfin, vous voyez ce que je veux dire?“)

Donc pas de panique si votre moitié ne vous écoute pas. RELATIVISEZ! Comme le dit Kate Murphy dans son article, “la meilleure chose pour maintenir une relation c’est les daily talks.” Soit des petites conversations quotidiennes pour éviter les malentendus. N’oubliez pas les petites questions quotidiennes, comme “comment s’est passé ta journée?” ou “comment tu vas?“, à l’apparence futiles mais indispensables et ponctuez-les de questions plus originales pour raviver la flamme.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE: