Vous avez bientôt un premier date et vous ne savez pas comment l’aborder après des semaines de confinement ? Une psy nous donne ses pistes. Par Audrey Morard.

Depuis le 8 mai dernier, les terrasses des cafés et restaurants sont à nouveau ouvertes. Pour les célibataires qui échangent depuis quelques jours, semaines, ou mois sur des applications, c’est l’occasion de se retrouver autour d’un café ou d’un cocktail. Pendant le confinement, les rencontres se sont faites dans un parc ou directement chez l’un ou chez l’autre. Une situation qui peut mettre mal à l’aise, puisqu’on laisse notre date entrer tout de suite dans notre intimité. Avec la réouverture des terrasses, cette époque semble révolue. Le date “classique” reprend ses droits. Vous êtes un peu stressées à l’idée de vous retrouver autour d’un verre face à votre crush virtuel ? Marie Tapernoux, thérapeute et sexologue, nous livre cinq conseils pour aborder vos rendez-vous de manière plus relax.

Marie et Alex se sont rencontrés sur Tinder la veille du confinement. Vous voulez découvrir leur belle histoire ? Cliquez ici

01

RELATIVISER

Beaucoup de personnes redoutent les rencontres “en vrai”. Avec le confinement, on s’est enfermé dans une bulle plutôt confortable. Il est plus facile de discuter et d’aborder l’autre via un écran. Rencontrer à nouveau une personne en face à face peut être stressant” explique Marie Tapernoux. Pour ne pas que le stress nous envahisse, la thérapeute conseille de relativiser le date à venir. “L’enjeu est assez minime. Il faut donc s’enlever toute pression. On se dit qu’on va juste boire un verre ou se balader“.

Marie Tapernoux conseille justement de ne partager qu’un verre lors du premier date. “On ne s’engage pas pendant des heures. On ne risque pas d’être coincé si jamais les choses ne se passent pas comme prévu. Et puis il ne faut pas se dire dès le départ “je sens que c’est le ou la bonne”. C’est là qu’on se met une pression. On risque de désenchanter car il n’y a pas le feeling comme à l’écrit. Pour le premier date, on garde en tête qu’on va juste boire un verre avec une connaissance“.

02

ÉVITER LE SUJET DES EX

Pendant le premier date, la personne en face de nous peut être tentée d’en savoir plus sur notre passé amoureux. Nous aussi, on ne va pas se le cacher. Parler de notre passé amoureux oui, mais avec parcimonie.”Très vite, la conversation dévie sur des questions comme “et toi, tu as eu combien de relations ? Tu cherches quoi ?”. Ces thèmes ont déjà été abordés sur l’application, mais on les aborde à nouveau une fois l’un en face de l’autre“.

Mais alors, que répondre ? Marie Tapernoux conseille de ne pas entrer dans les détails, encore plus si nous n’avons pas encore fait le deuil de notre précédente histoire ou si nous sommes encore dans une forme de douleur. Au lieu de parler de nos anciennes histoires, la sexologue suggère des sujets où l’on montre que l’on s’intéresse à l’autre. “On peut lui demander : quels sont tes projets ? Vas-tu partir en vacances ? Quelles sont tes passions ? L’autre se sent flatté. En agissant ainsi, on est sûrs de ne pas se planter“.

Lisez ici les 4 sujets à aborder pour un date réussi selon les chercheurs d’Harvard!

03

CHOISIR UNE TENUE QUI NOUS CORRESPOND

On a toutes passé de longues minutes devant notre miroir à nous regarder en nous posant les mêmes questions : “Est-ce la bonne tenue ?“,”Ce n’est pas too much ?“… Quand on choisit une tenue pour un date, il est important qu’elle corresponde à notre personnalité. “Cela ne sert à rien de jouer un rôle, indique la sexologue. On estime qu’il faut entre 10 et 20 secondes pour se faire une opinion sur quelqu’un. On peut se préparer comme jamais pour ce date, mais si on est plutôt jean/baskets, on donne une autre image de nous. Au final, cela peut nous desservir. Cette image va influencer la suite du date“. Marie Tapernoux conseille de faire un minimum d’efforts afin de se mettre en valeur, tout en restant soi-même. “Pour cela, il faut déjà savoir qui nous sommes et ce que nous voulons donner comme impression à l’autre“.

04

DE LA SÉDUCTION, MAIS PAS TROP…

On est inévitablement dans la séduction lors d’un premier date, lance Marie Tapernoux. C’est le moment où l’on se jauge un peu. On voit si un truc se passe. La séduction doit être présente, sans l’exagérer. Il faut susciter un minimum l’envie et le désir de se revoir. On peut être suggestif, faire des allusions sur le ton de l’humour sans pour autant tomber dans le lourd et le flagrant“. Si vous avez peur d’en faire trop et de vous emballer, vous pouvez vous imposer des règles si vous le souhaitez, comme ne pas embrasser au premier rendez-vous…

05

ET APRÈS LE DATE ?

Le moment post-date est toujours une énigme. Va-t-on se revoir ? Ai-je vraiment eu le feeling ? Qu’a pensé l’autre de ce tête-à-tête ? Va-t-il/elle m’écrire ? 1001 questions se bousculent dans notre tête. Marie Tapernoux rappelle qu’il faut être respectueux avec la personne rencontrée. D’où l’importance d’être honnête et de dire les choses une fois le date passé. “On peut lui écrire et donner un retour en disant : “Merci pour ce petit verre, mais je n’ai pas eu le feeling. Je te souhaite le meilleur pour la suite avec de belles rencontres” et c’est tout. On ne sait pas ce qu’une absence de réponse peut provoquer chez l’autre personne. Dans le cas où le date s’est bien passé, on peut prolonger le verre avec un dîner et demander à se revoir“.

+ DE PSYCHO :