3 pères sur 10 se sentent « inutiles » à la naissance de leur enfant. Ces hommes auraient préféré ne pas assister à cet évènement marquant. C’est du moins ce qu’avance une étende récente sur la question…

Selon une étude réalisée par Pampers, 3 pères britanniques sur 10 se sentent « inutiles » voir « dépassés » par la naissance de leur enfant. Sang abondant, angoisse face à la douleur de leur partenaire, tomber dans les pomme ou ne pas savoir quoi faire: telles sont les inquiétudes des futurs papas. Impuissants face à la situation, ces hommes auraient préféré ne pas assister à cet évènement bouleversant. Non pas qu’ils ne veulent pas soutenir leur compagne, mais ne seraient pas suffisamment préparés à cette épreuve.

Malaise…

Seul un père sur dix se sentait « utile » pendant le travail de sa partenaire. Malheureusement, 48% des hommes estiment qu’ils faisaient constamment les choses de travers pendant l’accouchement, comme caresser le dos de leur partenaire lorsqu’elles ne veulent pas être touchées, par exemple. Cela peut créer un malaise qui va se traduire de la passivité ou du retrait. Certains futur-papas s’occupent en faisant des blagues inappropriées ou surfent sur les réseaux sociaux. Un attitude dont on se passerait bien, hein?

Le graal des futurs-pères

Pour remedier a ces situations d’inconfort, la sage femme britannique Michelle Comrie conseille de se préparer en amont, psychologiquement et physiquement. Elle demande aux hommes d’être principalement à l’écoute de leur partenaire mais également de prendre soin d’elle. « Essayez d’apporter votre soutien, même si vous vous sentez fatigué; votre partenaire l’est un million de fois plus que vous »!

À LIRE AUSSI: