Des boutons à des endroits insoupçonnés, des plaques d’eczéma, une sécheresse extrême… Depuis le début du confinement, votre peau vous en fait vous de toutes les couleurs?  On vous explique pourquoi!

Le stress

Nous le savons toutes, le stress a de nombreux impacts sur notre corps: transpiration, dérangements intestinaux, problèmes de libido… et problèmes de peau. Face à la crise du Coronavirus, certaines personnes sont plus anxieuses que d’autres, provoquant ainsi, pour elles, une poussée de boutons, des rougeurs ou des plaques d’eczéma. Le stress amplifie en fait nos failles: si vous avez la peau grasse, elle va avoir tendance à l’être encore plus et inversement. Les raisons? Une sécrétion trop importante d’hormones telles que le cortisol, une hormone productrice d’énergie en période de stress aigu, qui lors d’un stress chronique (et donc de non-utilité) provoque des inflammations de la peau ou influence le comportement des glandes sébacées.

Pour éviter tout ça, il n’y a qu’un conseil: détendez-vous. Yoga, méditation, musique… Trouvez ce qui vous convient!

Une alimentation moins saine

C’est bien connu, quand on s’ennuie, on ne trouve rien de mieux à faire que de grignoter. Du chocolat, un morceau de gâteau, des chips, un cookie… bref un apport trop important en sucre et en graisse. Résultat? Un indice glycémique trop élevé qui provoque une production excessive de sébum et une hyperkératinisation, soit une forte production de cellules de la peau, souvent responsables de l’acné. Privilégiez donc une alimentation saine et équilibrée constituée de produits à faible indice glycémique tels que les oléagineux, les fruits et les légumes.

Un manque en vitamine D

Ce n’est un secret pour personne, ce confinement nous force à rester chez nous, et donc à moins profiter des rayons du soleil et de ses vitamines D. Jouant un rôle important dans l’hydratation de votre peau (et dans le combat contre certaines maladies de la peau), une carence en vitamines D peut expliquer son état. Pour éviter un tel manque, si vous disposez d’un jardin, essayez de vous aérer au moins 20 minutes par jour, et dans le cas contraire, privilégiez les aliments riches en vitamines D comme le saumon, le lait de vache, le hareng, les jaunes d’oeufs, le thon rouge ou les champignons.

Un air intérieur pollué

Depuis quelques semaines, nous passons toutes nos journées confinées à l’intérieur de nos maisons. Vous saviez que l’air extérieur influençait votre santé et même l’état de votre peau, mais vous étiez-vous déjà demandée ce qu’il en était de l’air à l’intérieur de votre maison? Selon une étude du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), la pollution intérieure accélèrerait le vieillissement de la peau et serait même une des causes de maladies telles que l’eczéma, l’érythème, les tumeurs ou les inflammations. Notre maison étant remplie de polluants, et principalement de COV (Composés Organiques Volatiles) provenant notamment de nos mobiliers, de nos produits d’entretien, de notre système de chauffage, de la cuisson de nos aliments… il est important de l’aérer tous les jours au moins pendant 10 minutes. Privilégiez également les produits d’entretien écologiques.

Un manque d’hydratation

Rester à la maison ne signifie pas pour autant ne pas prendre soin de soi. Confinée à l’intérieur 24 heures sur 24, votre peau subit les ravages de l’air plus sec qui y règne, et à donc besoin d’être hydratée en conséquence. Pensez à bien aérer votre maison chaque jour afin de renouveler l’air ambiant, et surtout n’oubliez pas votre routine beauté quotidienne (même si vous faites l’impasse sur le maquillage). Évitez également de prendre trop de douches, vous risqueriez d’agresser votre peau et de la fragiliser.

PLUS DE BEAUTÉ: