Vous vous réjouissez d’aller passer quelques jours à la plage mais vous redoutez l’allergie au soleil et ses sympathiques plaques rouges? Origine, symptômes et surtout remèdes: on vous dit tout sur les allergies au soleil.

Connaissez-vous les conséquences d’un coup de soleil sur votre corps?

01

C’est quoi?

Baptisée lucite bénigne estivale, l’allergie au soleil est une réaction cutanée qui se manifeste après une exposition aux rayons UV. Elle apparaît 12 à 72 h après les premières expositions au soleil sur des surfaces de votre corps qui sont rarement exposées comme les jambes, le torse ou les épaules. Heureusement, notre visage étant toujours exposé au soleil, il n’est pas atteint par cette réaction cutanée (OUF). On connaît malheureusement encore très mal les causes de cette allergie. Elles se manifestent via des plaques rouges de petits boutons qui démangent.

02

Est-ce que tout le monde est concerné?

Comme pour le syndrome de l’intestin irritable, on n’est malheureusement pas tous sur le même pied d’égalité en ce qui concerne l’allergie au soleil. Cette maladie de la peau touche essentiellement les femmes (#youpie) Niveau âge, cela concerne davantage les demoiselles âgées entre 15 et 35 ans.

03

Dois-je m’en inquiéter?

Hormis le côté peu esthétique et l’inconfort lié aux démangeaisons, soyez rassurée car vous ne risquez pas votre peau! Cette allergie est très fréquente chez les adultes et est bénigne. Il existe un cas « plus grave » d’allergie au soleil (la lucite polymorphe) qui récidive bien plus souvent que la lucite estivale bénigne (qui, elle, disparait après une dizaine de jours grand max) mais, encore une fois, vous ne risquez pas d’y perdre votre bras et rassurez-vous cela n’est pas contagieux!

04

Comment je les soigne?

Une fois que ces plaques de boutons rouges ont envahi vos jolies gambettes, difficile de les déloger. Première mission: éviter pendant quelques jours les bains de soleil ou, du moins, on protège un max les parties touchées (en les mettant à l’ombre ou en les recouvrant d’un tissus léger). Vous pouvez aussi appliquer des crèmes à base de cortisone ou prendre des antihistaminiques afin d’apaiser les démangeaisons. Les boutons disparaîtront au bout d’une semaine (10 jours grand max) laissant place à un délicat bronzage.

05

Peut-on les éviter?

Préparez un maximum vos expositions au soleil! Ainsi, si vous savez que vous souffrez régulièrement de lucite, privilégiez une excellente crème solaire (comme ces 6 flacons testés et approuvés par la rédac’) et évitez, durant les premiers jours au moins, les bains de soleil intensifs. Allez-y progressivement et évitez les créneaux les plus dangereux (le fameux 11h-14h). Vous pouvez aussi suivre des traitements préventifs: comme une cure de compléments alimentaires afin de nourrir un maximum votre peau avant la « période sèche ». Votre dermatologue peut également vous prescrire des séances de photo-thérapie ou un traitement à base d’antipaludéens de synthèse. Ces derniers sont réputés pour la prévention des lucites et doivent être commencés une semaine avant vos bains de soleil et poursuivis pendant votre séjour.

(c) For Love and Lemons

Êtes-vous prête pour le soleil?