N’essayez même pas de ne pas craquer. La comédienne et présentatrice du Good Morning de Radio Contact, aux 90 000 abonnés Facebook et 82 000 followers Insta, est irrésistiblement attachante. Sensible, elle trouve d’instinct la juste position : ni au-dessus, ni en dessous, mais à côté de vous. Par Anne-Sophie Kersten. Photos: Laetizia Bazzoni. 

Maria del Rio en vrai

On se croirait dans une ruelle de village, et pourtant, tout autour, c’est bien Bruxelles. Sur la boîte aux lettres et la sonnette de la deux-façades blanche, en petites lettres simples : « Maria Del Rio ». Notre GAEL Guest nous ouvre la porte (en chaussettes) en ce jour de congé. Elle a juste demandé à placer l’interview à 11 h plutôt qu’à 9 h comme proposé. Une vraie matinée, c’est précieux quand on se lève tous les jours largement avant l’aube pour filer à la radio. Dans le canapé, Diego, 13 ans, en pleine partie de Fortnite sur sa console, nous fait un signe de tête. On s’installe en face, dans une pièce aux tons blancs et blonds, à la table en bois baignée de lumière du jour. Depuis plus de vingt ans, Maria combine ses deux passions, le théâtre et les médias. Elle n’avait pourtant pas de plan de carrière. En rhéto, lorsqu’elle a dû choisir sur un document d’orientation les métiers qui l’attiraient, elle a coché « artistique », mais plutôt par élimination. C’est juste après, lors d’un séjour de plusieurs mois aux États-Unis, qu’elle a compris ce qu’elle avait de spécial : une capacité hors du commun à se connecter avec les gens. Et pourtant, lorsqu’elle était petite, personne n’aurait décelé un tel don chez la tête de Turc de la classe, timide à en mourir.

“Dans sa vie hypra-rythmée d’animatrice radio, de comédienne (le soir donc !), de maman solo (…) les deux lockdowns de 2020 sont plutôt tombés à pic”

De retour en Belgique, ses études de relations publiques la laissant peu enthousiaste, sa maman lui conseille des cours au Théâtre des Galeries. Là tout va très vite : au spectacle de fin d’année, Maria tape dans l’œil du directeur de l’époque, Jean-Pierre Rey, et de David Michels, directeur aujourd’hui. « Cette fille a quelque chose ! » L’année suivante, elle est carrément engagée pour jouer dans la revue pro, spectacle bruxellois ô combien populaire. Elle en devient la meneuse : la comédienne qui fait l’ouverture, qui chante en solo, qui mène les sketchs. Et elle le reste pendant vingt ans, tout en jouant des premiers rôles dans ce théâtre et ailleurs. Comment, à 24 ans, Maria commence-t-elle parallèlement sa carrière dans les médias ? Elle nous le racontera, illustrant sa devise : « C’est toujours un mal pour un bien ». Pour l’heure, la lumineuse Hispanique savoure son dernier jour de congé avant la reprise en studio du Good Morning, émission qu’elle ensoleille depuis douze ans de sa spontanéité sans filtre et de son humour piquant. Dans sa vie hypra-rythmée d’animatrice radio, de comédienne (le soir donc !), de maman solo, mais aussi à l’occasion de présentatrice télé et de visage d’une marque de vêtements, les deux lockdowns de 2020 sont plutôt tombés à pic.

Meet our Guest: Maria del Rio, la fille feel good

RETROUVEZ MARIA

À la télé sur RTL-TVI :

  • Le 23/12 à 19 h 50, Maria présente un documentaire sur Lara Fabian.
  • Le 25/12 à 19 h 50, dans le bêtisier présenté par Jill & Ludo, Maria et Suarez chanteront leur single.
  • Tous les jeudis à 19 h 45 dans Tout s’explique.

Sur Radio Contact :

  • Tous les matins de 6 à 10 h, dans le Good Morning. Sur son Instagram @mdelriofficiel.
Découvrez notre rencontre avec Maria del Rio en intégralité dans le GAEL de janvier, disponible dès maintenant en librairie.

PLUS DE GUESTS: