Qu’est ce que ça fait de compter une cheffe extraordinaire parmi ses amis? Ses qualités, ses défauts et son plat fétiche: les amis de notre GAEL Guest du mois, Isabelle Arpin dressent son portrait.

01

Sina Ayandeji

Sina Ayandeji était plongeur dans le restaurant Alexandre quand Isabelle est arrivée. Elle l’a pris sous son aile et l’a formé. Aujourd’hui ils sont inséparables, on dirait deux gamins qui se titillent sans cesse.

« Cette fille, elle est extraordinaire. Le premier jour, sans aucun repère, elle a réussi à faire ouvrir le resto et à sortir une quinzaine de couverts. Elle ne connaissait pas les lieux, elle a juste engagé un pâtissier qui passait par là et il y avait moi, qui étais avant à la plonge. Isa, c’est une cheffe, mais elle ne crée pas un grand écart entre elle et toi, c’est une amie autant qu’une boss. Quand j’ai eu des ennuis avec mon ancienne patronne, elle m’a soutenu et défendu. Ça m’a beaucoup marqué. Et ça nous a liés. Sans elle, je ne sais pas où j’en serais. Elle est généreuse, elle ne s’accapare jamais tout le mérite. C’est elle qui fait la majeure partie du travail, mais elle te dit toujours que si tu n’avais pas été là, ça n’aurait pas été pareil. Avec elle, on se sent valorisé. »

  • Ses qualités: « Elle est optimiste et posée, elle ne panique jamais. »
  • Son défaut: « Elle trop précise, il faut que tout soit parfait! »
  • Si elle était un plat: « Un dessert, parce que j’adore ça! Sinon, Isa, pour moi, ce serait la mousse de comté. »
02

Myriam Baya

Myriam Baya travaille dans la publicité et la nuit, elle enfile son tablier comme une cape: cette superhéroïne concocte des recettes saines et simples. Elle tient un blog forcément hyper joli: www.lacuisinecestsimple.com.

« C’est la copine que tout le monde rêve d’avoir. Elle est drôle, généreuse, un peu folle, toujours à l’écoute. Elle t’invite quand tu ne t’y attends pas alors qu’elle a déjà rendez- vous avec d’autres copines et elle agrandit le cercle, naturellement. J’ai rencontré des tas de gens formidables depuis que je la connais. Elle, je l’ai découverte chez Alexandre. On voulait découvrir la cuisine de cette nouvelle femme chef, la seule à Bruxelles à notre connaissance. Elle est venue nous voir à la fin du repas. Elle était souriante, détendue et surtout super sympa. J’avais presque l’impression de la connaître déjà. Je lui ai demandé une recette pour le blog, elle a accepté tout de suite. Du coup, nous avons échangé nos coordonnées et on s’est revues très vite. »

  • Ses qualités: « Elle est toujours de bonne humeur, un peu barge, toujours présente quand on a besoin d’elle. »
  • Ses défauts: « Elle est toujours en retard, son frigo est toujours vide, elle est increvable et peut tenir jusqu’au bout de la nuit, un vrai calvaire pour moi. »
  • Si elle était un plat: « Une fondue savoyarde. Elle adore ça. Ce plat évoque le partage, la bonne bouffe, les grandes tablées bien arrosées entre amis. Isabelle, quoi! »
03

Marie-Hélène Vanderborght

Marie-Hélène Vanderborght est une petite tornade étincelante. Elle est l’éditrice de l’émission C’est du belge, sur La Une télé le vendredi à 20 h 20. C’est aussi l’une des plus grandes complices d’Isabelle.

« Je l’ai rencontrée par l’intermédiaire d’une amie commune, la créatrice de bijoux Olivia Hainaut, avec l’idée de faire éventuellement un sujet dans C’est du belge. Elle venait de débarquer à Bruxelles, ou presque. On était à La Buvette, un restaurant. Tout ça a donc commencé autour d’un bon plat. J’ai tout de suite accroché avec cette nana. Elle est solaire, drôle, pétillante, fonceuse, énergisante, touchante. On a eu très vite envie de se revoir et on s’est découvert une part de gémellité. Aujourd’hui, on veille régulièrement l’une sur l’autre. Sa cuisine, c’est de la poésie culinaire. Tout y est beau. Ça c’est pour l’œil. Pour le fond, je me laisse à chaque fois surprendre par ses mélanges de goûts et d’épices. Une artiste, je vous dis! »

  • Une qualité: « Elle est vraie. »
  • Un défaut: « Elle a “du mal” avec la cuisine des autres. »
  • Si elle était un plat: « Un bocal de bonbons avec plein de fraises Tagada. »

Découvrez-en plus sur notre Guest dans le GAEL de janvier, disponible en librairie!

PLUS DE GAEL GUESTS: