Notre GAEL Guest du mois d’octobre, la journaliste, réalisatrice et présentatrice du JT de la RTBF Hadja Lahbib, se confie sur 5 grands tournants de sa vie.

• À 10 ans

«Des dias projetées en classe par mon instituteur revenu d’Inde. Une première fenêtre ouverte sur le monde dans une école où l’on ne connaît que la Belgique et le Maroc. Après ça, je regarde souvent les avions, tard dans la nuit: je m’imagine à leur bord, partant seule à l’aventure, d’un aéroport à l’autre.»

• À 18 ans

«Mon premier amour, un Belge. Ma première grande bataille avec ma famille, mon milieu. Je me démarque complètement, avec un choix assumé. Je me sens différente. C’est lourd, cet inédit, cette incompréhension totale. Mon frère me dit que je suis une erreur de réincarnation, le vilain! Et l’amour, la passion irrésistible, les ailes que ça vous donne!»

« C’est tellement magique, cette petite personne qui ne forme désormais plus qu’un avec vous. »

• À 26… et à 28 ans

«La naissance de ma fille, puis de mon fils. C’est tellement magique, cette petite personne qui ne forme désormais plus qu’un avec vous, mais qui est là, à côté, et 
se rappelle à vous. Dès les premiers instants, chaque être exprime déjà son essence. Ma fille est dans l’ouverture, la curiosité, la générosité, la ténacité. Mon fils semble sorti d’une longue méditation. Introverti, réfléchi, quand il s’ouvre et me sourit, c’est comme un arc-en-ciel! Ils sont toujours comme ça aujourd’hui, yin et yang, et ils s’entendent à merveille.»

• À 30 ans

«Je prends mon premier avion seule vers l’Afghanistan en tant que reporter. J’ai un flash: la gamine qui regardait les avions. Quelle émotion, quelle chance, quel chemin parcouru

VOIR HADJA

• Le JT sur La Une à 19h30.
• Le bimensuel Tout le Baz’art: sur Arte Belgique, le dimanche à 17h. Rediffusion sur La Trois, le jeudi vers 22h30.
• Ses documentaires (commandez les DVD sur www. patience-patience.com ou www.lespasseursdelumiere.com):
Le Choix des femmes (2007): portraits croisés de deux femmes exceptionnelles dans des circonstances improbables en Afghanistan.
Le Cou et la tête (2008): dans un village de femmes au Kenya, qui ont été violées et puis répudiées.
Patience, patience, t’iras au paradis (2014), qui invite six femmes voilées à sortir de chez elles et à découvrir le monde. Inclassable, vivifiant.

À lire aussi: